mercredi , 26 juin 2019
Accueil / Sports & loisirs / Tir à la corde d’un CF-18 | Mission accomplie pour les Sags
Tir à la corde d'un CF-18

Mission accomplie pour les Sags

Les joueurs des Saguenéens de Chicoutimi ainsi que leur entraîneur-chef, Yanick Jean, ont uni leurs efforts pour tirer un FC-18. Photos: Anthony Toupin

Un peu plus de 24 heures après avoir exécuté une série de tests réservés aux militaires, les joueurs des Saguenéens de Chicoutimi ont de nouveau mis le hockey de côté pour participer à la sixième édition du tir à la corde d’un CF-18, mercredi après-midi à la Base de Bagotville.

 Au total, 22 équipes de civils, incluant celle des Saguenéens, ainsi qu’une quinzaine de formations de militaires ont participé à l’événement, qui aura permis d’amasser pas moins de 13 000 $ pour l’organisme Centraide. Les 360 participants présents à la Base de Bagotville avaient la lourde tâche de tirer à la corde un avion CF-18 pesant 18 700 kg le plus rapidement possible sur une distance de 20 mètres.

«Toutes les années, on cherche à recevoir des invités d’honneur. Nous avons eu la chance d’avoir parmi nous l’homme fort Hugo Girard dans le passé, mentionne le directeur général de Centraide Saguenay–Lac-Saint-Jean, Martin St-Pierre. Cette année, on a fait place aux jeunes en invitant les joueurs des Saguenéens de Chicoutimi. Ça permet aux gens de rencontrer certains de leurs idoles.»

Un défi exigeant

Dès le départ, les joueurs des Sags devaient se mesurer à la «Dream Team» des militaires et ils ont relevé le défi avec brio réalisant un temps de 20 secondes.

Dès le départ, les joueurs des Sags devaient se mesurer à la «Dream Team» des militaires et ils ont relevé le défi avec brio réalisant un temps de 20 secondes.

«C’était vraiment une belle expérience. Au début, on tirait de toutes nos forces et le CF-18 ne voulait pas bouger. Une chance qu’on avait Vladislav Kotkov en avant pour nous aider», a rigolé le gardien de but des Saguenéens Alexis Shank.

«Une fois que le CF-18 a commencé à avancer, on y croyait de plus en plus. On a donné tout ce qu’on avait pour gagner et on est heureux du résultat»,  a assuré pour sa part l’attaquant de 18 ans des Sags Justin Ducharme.

Au terme de la compétition amicale, les Saguenéens ont invité les militaires à leur match du 2 mars prochain face au Phoenix de Sherbrooke.

À propos de Anthony Toupin

Grand amateur de sport depuis qu’il est tout jeune, Anthony étudie en Art et technologie des médias dans le but de devenir journaliste sportif. Natif de Champlain, un village situé tout près de Trois-Rivières, il a commencé à travailler dans le domaine des médias dès l’âge de 15 ans alors qu’il s’occupait des médias sociaux et du site web des Cataractes de Shawinigan. Cette expérience lui a ensuite donné la chance de devenir pigiste attitré à la couverture des Saguenéens de Chicoutimi pour le Journal de Québec. Grâce à ce nouveau défi, il a eu la chance de couvrir plusieurs événements, dont des compétitions de curling et de cyclisme. Son plus grand rêve serait d'être journaliste sportif dans la Ligue nationale de hockey.

À voir aussi

Les Sags l’emportent en prolongation

Les Saguenéens de Chicoutimi (28-20-7) sont venus à bout des Remparts de Québec (22-21-11), par …