dimanche , 16 décembre 2018
Accueil / Arts & culture / Un village de Noël illuminé ouvert au public

Un village de Noël illuminé ouvert au public

 

Le Centre historique des Sœurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil expose dans l’entrée de son musée un village de Noël gigantesque. L’exposition a été mise en place par les bénévoles du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) de L’Anse-Saint-Jean.

Le public est invité jusqu’au 7 janvier 2019 à admirer le travail d’une dizaine de bénévoles. Le Centre historique a reçu en don l’été dernier près de 50 maisons de dimensions différentes pour la mise en place d’un village de Noël. Dans une lettre, la donatrice Lise Boisvert explique que sa maman adorait Noël et qu’à la suite de son décès, ce village lui apportait le plaisir et la magie des fêtes qu’elle avait perdus. Peu à peu, Mme Boisvert a collectionné ces petites maisons et son village s’est agrandi.

«Mais l’espace a commencé à manquer et elle s’est résolue à se départir de son village. Toutefois, elle souhaitait l’offrir à une personne qui en prendrait soin et qui continuerait de faire vivre cette magie de Noël», a mentionné la responsable de la communication et de la médiation culturelle au Centre historique, Caroline Marcel.

Les responsables du CRDI de L’Anse-Saint-Jean, MarieJosée Simard et Andréanne Mior, ont accepté à bras ouverts l’invitation qui s’inscrit dans leurs nombreux projets entrepreneuriaux. La fabrication du village de Noël s’est déroulée sur deux semaines. Outre l’exposition, des activités gratuites se tiendront les 7 et 8 décembre. La classe de 1ere année et la classe de maternelle de l’école Saint-Isidore participeront le 7 décembre à la décoration de biscuits et à la lecture d’un conte de Noël en dégustant un chocolat chaud devant le village de Noël illuminé.

Une invitation semblable est lancée aux familles le 8 décembre. Les biscuits seront d’abord confectionnés par les aides-bénévoles du CRDI avec le don de l’épicerie Metro Larouche qui a offert le sucre, le beurre et la farine.

À propos de Vanessa Primeau

Originaire de Sorel-Tracy, Vanessa Primeau en est à son deuxième diplôme d’études collégiales. D’abord attirée par le secrétariat, elle obtient son diplôme en Techniques de bureautique, à l’été 2015, avant d’entamer une année d’expérience au sein d’une entreprise culturelle. Dans son bureau, Vanessa développe sa curiosité médiatique et, l’année suivante, elle décide de retourner aux études en Art et technologie des médias (ATM) au Cégep de Jonquière. Un retour sur les bancs d’école lui permet d’avoir un cheminement différent et constructif en étant impliquée dans plusieurs projets. Vanessa devient d’abord rédactrice puis éditrice l’année suivante du web magazine La Cerise et journaliste pour la plateforme web C20. Vanessa a un grand intérêt pour l’actualité, mais a surtout de la facilité à communiquer à l’oral, tant à la télévision qu’à la radio. Vanessa n’a pas peur des changements; elle espère d’ailleurs avoir la chance de découvrir une nouvelle région durant son stage de fin d’étude.

À voir aussi

De l’art par la poste

Basé sur la communication et la correspondance par le service de la poste, l’art postal …