jeudi , 14 novembre 2019
Accueil / Actualités / Zone industrialo-portuaire | Investissement Québec débourse 30 M$
Zone industrialo-portuaire

Investissement Québec débourse 30 M$

Le conseil municipal de Saguenay a confié à Développement Port Saguenay (DPS) la réalisation des travaux pour l’approvisionnement en eau potable et de procédé dans le secteur de la Zone industrialo-portuaire de Grande-Anse (ZIP). Investissement Québec injectera 30 millions $ dans ce projet, somme que la Ville remboursera grâce aux éventuels revenus de taxes foncières que généront les futures entreprises de ce secteur.

La prochaine séance du conseil aura lieu le 14 janvier prochain. Photo: Gabrielle Poulin

 Deux résolutions ont été votées pour le développement de la ZIP, hier à la séance publique du conseil municipal. La mairesse Josée Néron a manifesté son contentement concernant la question du financement du projet , alors que la population ne déboursera pas d’argent pour celui-ci. «C’était essentiel, c’était important pour nous que la facture ne soit pas refilée à la population», a affirmé la mairesse.

Mme Néron a également mentionné avoir travaillé avec les ministères des Affaires municipales, de l’Économie et de l’Innovation. L’entente avec Développement Port Saguenay va devoir être approuvée par le gouvernement provincial, puisqu’il s’agit d’un organisme fédéral.

Mécontentement envers la STS

La hausse de la tarification chez la Société de transport de Saguenay a fait beaucoup jaser hier soir. Le porte-parole du comité des citoyens pour l’amélioration des transports en commun, Gilbert Talbot, a manifesté son mécontentement durant la période de questions. «Comment pouvez-vous justifier une augmentation de tarif lorsque vous coupez des lignes. Les gens qui prennent le transport en commun sont les gens pauvres et c’est à eux que vous augmentez le tarif», a-t-il dénoncé.

Le président de la STS, l’échevin Marc Petterson, a tenu à rappeler que le coût du transport en commun était l’un des moins chers dans la province. Pour sa part, le conseiller du district huit, Simon-Olivier Côté, a demandé à ses homologues s’ils ne pouvaient pas trouver une solution afin que les gens moins fortunés ne soient pas touchés par cette augmentation.

Si le dossier de la STS n’a pas fait l’unanimité, le vote concernant la pêche blanche a réjoui la vingtaine d’amateurs présents sur place. Les conseillers municipaux ont voté à l’unanimité la nouvelle règlementation qui devra être approuvée par Pêches et Océans Canada. Cette mesure permettra aux pêcheurs de s’aventurer à l’extérieur des zones délimitées par la Ville de Saguenay. Toutefois, avec cette règlementation, les pêcheurs qui auront recours à des interventions de sauvetage en dehors des zones délimitées vont devoir débourser le montant du coût de l’intervention.

Dean Bergeron honoré

Par ailleurs, l’ex-athlète paralympien Dean Bergeron a été honoré à la séance du conseil municipal, alors que celui-ci a signé le livre d’or de la Ville. Rappelons que la 2eglace du Centre Jean-Claude Tremblay portera le nom de Dean Bergeron. Ce dernier a été victime d’un accident qui lui a brisé deux vertèbres et sectionné la moelle épinière alors qu’il évoluait pour les Cataractes de Shawinigan. Il a par la suite remporté 11 médailles, dont trois d’or, en plus de participer à quatre jeux paralympiques.

 

À propos de Cédric Ouellet

Originaire de la municipalité de Blainville située sur la Rive-Nord de Montréal, Cédric Ouellet est un jeune âgé de 19 ans passionné de sport et mordu de statistiques sportives. Que ce soit le hockey, le golf, le soccer ou encore le tennis, il est toujours partant pour en discuter ou encore bien à le pratiquer. Outre le sport, il s’intéresse également à la politique et au journalisme d’enquête. Après son passage à l’école secondaire Saint-Gabriel où il a passé ses cinq années en sport-études option hockey, Cédric n’a pas hésité une seconde avant de se lancer le défi de venir étudier à plus de 475 km du domicile familial. C’est avec l’envie d’en apprendre davantage sur le métier de journaliste qu’il a choisi d’étudier au Cégep de Jonquière. Encore indécis pour le moment entre le journalisme écrit ou la télévision, il espère grandement réussir à percer dans le domaine des communications et qui sait un jour peut-être, couvrir une partie des Canadiens de Montréal ou bien une élection provinciale.

À voir aussi

District #1 de l’arrondissement de Jonquière | Dominic Gagnon se lance dans la course

C’est finalement le chef de l’Alliance Saguenay, Dominic Gagnon, qui représentera sa formation à l’élection …