dimanche , 16 décembre 2018
Accueil / Arts & culture / Gala Les Olivier | Philippe Laprise promet une belle fête
Gala Les Olivier

Philippe Laprise promet une belle fête

Philippe Laprise animera la 20e édition du gala Les Olivier. (Photo: courtoisie)

L’humoriste originaire de Jonquière Philippe Laprise animera la 20e édition du gala Les Olivier dimanche. Il promet qu’elle sera synonyme de fête. «Il ne faut pas rater les 45 premières secondes du gala»,  a-t-il lancé en entrevue téléphonique.

Animer un spectacle de cette ampleur demande beaucoup de travail. Les présentateurs apprennent leurs textes, les chorégraphies des différentes prestations et ce jusqu’à la dernière minute. Plus les jours avancent, plus ils commencent à être nerveux et fatigués.

Plus de trois ans après la fin de l’émission Vrak la vie, Philippe Laprise et Pierre Hébert se retrouvent pour animer le gala qui honore le monde humoristique. «C’est extraordinaire de vivre cette expérience avec lui», a-t-il confié.

Amis depuis 2006, même s’ils se «taquinent» dans leur spectacle respectif, il leur arrive de songer à monter une série de prestations ensemble. Cependant pour le moment c’est plutôt compliqué en raison de leurs horaires chargés.

Présentement, Philippe Laprise travaille sur différents projets, que ce soit à la télévision ou pour sa fondation Complètement TDAH. Il ne pense donc pas trop à d’autres plans. «Je me laisse aller par la vie et après on verra ce qui arrivera», a lancé Philippe Laprise. Cependant, il laisse sous-entendre que faire une tournée en Europe, ça lui «trotte» dans la tête.

Troisième spectacle

Il y a une semaine, Philippe Laprise a commencé à présenter son troisième spectacle, Je m’en occupe. Dans ce dernier, il explique son quotidien, ce qui l’entoure, ses entraînements et d’autres aspects dans sa vie.

Les 22 et 23 mars, l’humoriste originaire de Jonquière présentera son show devant parents et amis et il a bien hâte à ce moment. «Je dois dire que ces spectacles-là sont à la fois plus stressants, mais en même temps plus agréables, puisque ce sont ceux qui me suivent depuis le tout début. Alors, je veux être bon et je ne veux pas me planter», a-t-il conclu.

 

À propos de Amélyse Morel

Native de Val-d’Or, en Abitibi, Amélyse Morel est une personne qui adore les défis. Après plusieurs rencontres enrichissantes dans le monde médiatique, elle s’inscrit en Art et technologie des médias en journalisme. Passionnée par les sports depuis son tout jeune âge, ceinture noire en karaté, elle tente de percer le monde du journaliste sportif. Depuis 2012, Amélyse s’est découvert une grande passion pour la photographie d’événements. C’est à compter de ce moment qu’elle prend des contrats photo principalement des athlètes. Plus tard, elle se voit responsable du contenu médiatique pour une équipe sportive ou encore démarrer un projet auquel elle songe depuis un bon moment. Son plus grand rêve serait probablement de faire le tour de tous les arénas de la Ligue nationale de hockey.

À voir aussi

De l’art par la poste

Basé sur la communication et la correspondance par le service de la poste, l’art postal …