dimanche , 15 septembre 2019
Accueil / Actualités / Brunch de Noël de la Chambre de commerce | La relève familiale à l’honneur
Brunch de Noël de la Chambre de commerce

La relève familiale à l’honneur

Les quatre panélistes en train de s’adresser au public. Photo : Jonathan Thibeault

La Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le Fjord (CCISF) a invité quatre entrepreneurs à venir livrer de précieux conseils à ceux qui souhaiteraient se lancer en affaires, jeudi matin à l’Hôtel Delta de Jonquière, lors de son traditionnel Brunch de Noël qui avait pour thème Nos histoires d’ici : la relève familiale.

 La CCISF pouvait compter sur la présence de Valérie Gilbert du Groupe Gilbert, de Catherine Verreault d’IGA Famille, de Denis Gagnon d’Évasion Sports et de Marc Grenon d’Aménagement Grenon. Le leader national en relève d’entreprise, Éric Dufour, assurait l’animation en posant des questions précises aux quatre panelistes. Ces derniers ont similairement le même parcours, c’est-à-dire qu’ils ont hérité de l’entreprise familiale dans laquelle ils ont grandi.

Tous les jours de l’année, ils mentionnent qu’ils doivent passer par une tonne de moments stimulants qui les poussent à ne jamais baisser les bras afin d’atteindre leur but ultime : rendre leur entreprise à leur apogée. Toutefois, certains moments sont plus difficiles que d’autres à surmonter, mais il suffit de trouver des solutions aux problèmes.

«À chacune des étapes que nous devons traverser, il y a des enjeux et des moments émotifs qui se vivent. Ça nous donne le goût de continuer à travailler encore plus fort pour rendre notre entreprise à son plus haut niveau», a fait savoir Valérie Gilbert, qui est maintenant gérante de Groupe Gilbert, une entreprise créée en 1957 par ses grands-parents.

«Quand j’étais petite, je voyais mes parents agir dans le monde des affaires. Dans ma tête, c’était clair et précis que j’allais avoir ma propre entreprise», a-t-elle indiqué avec assurance.

Les jeunes vont vers l’avant

 Les quatre panélistes, qui détiennent énormément d’expérience dans le domaine, étaient tous d’accord pour dire que la relève en entrepreneuriat s’annonce excitante. Selon eux, les jeunes sont beaucoup plus cultivés et ont de la facilité à trouver de nouvelles idées qui pourraient faire avancer le monde.

«La nouvelle génération est différente de la nôtre. L’informatique, c’est quelque chose qui me fait peur, même si je sais que c’est un outil de travail qui nous apporte plus de clients. On sait que les jeunes ont de meilleures connaissances que nous en termes de technologie. Il ne faut pas hésiter à leur faire confiance», a noté le propriétaire d’Évasion Sports, Denis Gagnon.

À propos de Anthony Toupin

Grand amateur de sport depuis qu’il est tout jeune, Anthony étudie en Art et technologie des médias dans le but de devenir journaliste sportif. Natif de Champlain, un village situé tout près de Trois-Rivières, il a commencé à travailler dans le domaine des médias dès l’âge de 15 ans alors qu’il s’occupait des médias sociaux et du site web des Cataractes de Shawinigan. Cette expérience lui a ensuite donné la chance de devenir pigiste attitré à la couverture des Saguenéens de Chicoutimi pour le Journal de Québec. Grâce à ce nouveau défi, il a eu la chance de couvrir plusieurs événements, dont des compétitions de curling et de cyclisme. Son plus grand rêve serait d'être journaliste sportif dans la Ligue nationale de hockey.

À voir aussi

Sylvain Gaudreault achète une peinture de Delasablo

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, poursuit sa tradition d’encourager les artistes de sa circonscription. …