mercredi , 21 août 2019
Accueil / Actualités / 50 ans de la Fondation Asselin | 300 000 $ recherchés
50 ans de la Fondation Asselin

300 000 $ recherchés

 

Le cabinet d’ambassadeurs , formé de gens du milieu socio-économiques.

À l’occasion de son 50e anniversaire, la Fondation Asselin du Cégep de Jonquière (FACJ), lance une campagne de financement dont l’objectif se chiffre à 300 000 $.

La fondation qui a pour but de soutenir financièrement les élèves ainsi que les projets scolaires du Cégep de Jonquière espère pouvoir assurer sa pérennité encore longtemps. Pour son président, Conrad Masson, le montant recherché viendra appuyer la fondation à accomplir ce désir. «C’est un montant réaliste et réalisable qui pourra nous aider à être encore actifs dans 50 ans», mentionne-t-il.

Pour la FACJ, il est impératif de soutenir la jeunesse. «La société aura toujours besoin des jeunes. Pour nous, l’éducation est une valeur très importante et notre façon de le démontrer, c’est à l’aide d’aides financières», explique le président.

Pour la Fondation Asselin du Cégep de Jonquière, rien de tout cela ne serait possible sans l’aide de la communauté. Conrad Masson souligne ainsi leurs partenaires, dont sept forment un cabinet d’ambassadeurs pour s’assurer d’atteindre l’objectif de 300 000 $. Celui-ci est composé de gens du milieu socio-économique.

L’une des activités de financement dévoilées est un spectacle du clarinettiste de L’Orchestre symphonique de Montréal Alain Desgagné en collaboration avec l’Atelier de musique de Jonquière, le 31 mars prochain. Les billets seront en vente après les fêtes, sur leur site internet. Selon Conrad Masson le prix sera abordable pour le public.

50 ans d’histoire

C’est le 23 septembre 1968 que les pères Oblats, alors propriétaires du Collège de Jonquière, ont créé la Fondation Asselin. Les profits qu’ils ont réalisés grâce à la vente du Collège au ministère de l’Éducation leur ont permis d’amasser 900 000 $ pour une mise de fonds.

En 2002, la Fondation Asselin devient la Fondation Asselin du Cégep de Jonquière. Cependant, l’objectif est le même: encourager les étudiants collégiaux. «Nous donnons des bourses aux élèves et contribuons aux projets des élèves ainsi que des professeurs, par l’entremise de bourses. Ces réalisations finissent souvent par prendre une bonne envergure, car ils sont très innovateurs», ajoute Conrad Masson.

La mise de fonds actuelle de la FACJ est d’environ 2,5 M$. La fondation réussi à atteindre ce montant grâce, entre autres, à deux campagnes de financement, en 2004 puis en 2012. La fondation a aussi remis 10 M$ à la communauté régionale et collégiale.

À propos de Alex Tremblay

C’est dans le centre-ville de la Vieille-Capitale, qu’un jeune homme, dénommé Alex Tremblay vu le jour. Grandissant à Loretteville, une banlieue de Québec, les visites à la bibliothèques et les scouts viendront remplir ses soirs de la semaine. Cependant, ce n’est qu’à l’âge de 10 ans qu’il découvre ce qui deviendront deux de ses plus grandes passions. L’improvisation et le hockey viennent rapidement prendre une place d’importance dans sa vie. S’il se trouve un réel talent pour le premier, on ne peut pas en dire autant pour le second. Par contre, il possède une excellente connaissance sur ledit sujet. C’est au secondaire, qu’il se déniche une autre passion. Il rencontre The Grand Budapest Hotel qui viendra bercer son imaginaire. Depuis, il rêve de pouvoir réunir tout ce qu’il aime dans un projet à saveur humoristique.

À voir aussi

Période de changement de pneus tardive dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean vit une période de changement de pneus plus tardive et plus graduelle que …