Accueil / Actualités / Conduite avec facultés affaiblies | Lancement de l’opération nationale à Saguenay
Conduite avec facultés affaiblies

Lancement de l'opération nationale à Saguenay

Les différents corps policiers de la région se sont rencontrés au quartier général de la police de Saguenay.

Un point de contrôle a été mis en place, jeudi soir de 19 h 30 à 23 heures, sur le boulevard Talbot à la hauteur de la rue Néron afin de rappeler aux automobilistes que prendre le volant après avoir consommé de l’alcool, de la drogue ou une combinaison des deux n’est pas une option.

 Le Service de police de Saguenay, la Sûreté du Québec et Contrôle routier Québec se sont associés hier pour prévenir la conduite avec facultés affaiblies, à quelques jours du début du temps des Fêtes.

Les différents corps policiers opérant dans la région se sont réunis vers 19 heures au quartier général du Service de police de Saguenay, à l’occasion du lancement de l’opération nationale concertée afin de prévenir la conduite avec facultés affaiblies.

Selon les représentants de la Sûreté du Québec, les patrouilleurs de toute la province seront plus vigilants et interviendront plus intensivement durant la période hivernale.

Le porte-parole de la police de Saguenay, Bernard Moreau, précise que cette opération vise à prévenir et non punir. «Du 29 novembre au 3 janvier, l’ensemble des services de police du Québec intensifiera ses interventions visant la conduite avec les facultés affaiblies. Il n’y a pas de risque à prendre. Les conséquences peuvent aller plus loin qu’une arrestation. Notre mot d’ordre c’est  »conduire chaud, conduire gelé, c’est non »».

Statistiques alarmantes

 En collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), l’opération nationale contre la conduite avec facultés affaiblies expose un bilan préoccupant de 110 décès, 260 blessés graves et 1800 blessés légers à cause de l’alcool au volant entre 2012 et 2016.

Si l’alcool est un problème au volant, la drogue n’échappe pas à cette statistique. Durant cette période, 33 % des automobilistes ayant perdu la vie avaient aussi des traces de drogues dans le sang, 19 % avaient du cannabis et 35 % d’entre eux étaient âgés entre 16 et 24 ans.

Rappelons que pendant ce temps, Opération Nez-Rouge lance sa 35ecampagne de raccompagnement. Opérant à travers la province, plus de 5 000 conducteurs ou usagers de la route ont opté pour une solution sécuritaire au cours de la première semaine d’activité.

À propos de Adam Bourbonnière

Originaire de Repentigny, Adam s'est installé dans la ville de Jonquière à l'âge de 18 ans pour y étudier l’art des communications et du journalisme. Armé de son talent d’orateur et de son aisance devant la caméra, il souhaite faire carrière dans le monde de la télévision. Passionné de culture et de sport, il n'hésite pas à mettre de l'avant ses talents en communications et désir en apprendre davantage sur le métier. Ayant un certain bagage d'expérience et étant curieux de nature, il est prêt à relever les défis qui se présenteront à lui. Malgré son fort intérêt pour l'animation télé, Adam ne ferme pas ses portes aux opportunités qui s'offriront à lui.

À voir aussi

Fin de semaine chargée pour les garages de la région

Le froid glacial et la neige de cette fin de semaine ont eu le dessus …