vendredi , 20 septembre 2019
Accueil / Actualités / Conseil d’arrondissement de Chicoutimi | Une pétition pour la protection des berges
Conseil d’arrondissement de Chicoutimi

Une pétition pour la protection des berges

Un comité sera formé pour l'entretien des berges.

Les conseillers de l’arrondissement de Chicoutimi appuient l’initiative de la citoyenne France Tremblay, qui lance une pétition pour la protection des berges à Canton-Tremblay et à La Baie. Un comité sera formé au mois de février pour entamer les démarches auprès du gouvernement.

Le 12 octobre dernier, trois résidents ont perdu une partie de leurs berges dans le secteur de Canton-Tremblay. France Tremblay a d’ailleurs constaté quatre pieds et demi en moins à son terrain en raison de la dernière tempête. Lors de la séance du conseil d’arrondissement mardi, le conseiller Marc Pettersen a proposé qu’un ingénieur, un biologiste et les citoyens puissent faire partie du comité qui sera formé.

Aussi, les changements climatiques nuiraient aux berges du chemin des Terres-Rompues et à la Marina de La Baie. Les berges sont plus attaquées et le député dans Dubuc, François Tremblay, est très au fait de cette problématique, a assuré M. Pettersen.

Ce dernier a offert son aide à la citoyenne pour la mise en place de la pétition qui sera remise au ministère de l’Environnement. Par ailleurs, il promet qu’un plan d’urgence sera réalisé pour septembre prochain et un plan global sera aussi travaillé avec les ressources nécessaires. Cependant, la demande auprès du gouvernement pourrait être longue et les citoyens devront être patients.

Projet d’amphithéâtre

Le conseiller Marc Pettersen a profité de la période d’intervention des membres du conseil pour ramener le sujet de l’amphithéâtre. «On a un beau projet dans l’arrondissement de Chicoutimi. Je le redis, la résolution qu’on a votée, ce n’était pas pour enterrer le projet, mais plutôt pour prendre un pas de recul», intervient-il. Rappelons que le projet avait été mis sur la glace par la mairesse lors de la dernière rencontre.

M. Pettersen a d’ailleurs proposé de rehausser le projet en ramenant l’idée de faire une Place des arts, comme il avait déjà été question à l’endroit où a été aménagée la Place du citoyen. «C’est une idée et ce serait subventionné à 75 % par le ministère de la Culture», a-t-il ajouté.

«Le projet a mal décollé. Aussi, j’étais contre l’idée d’offrir une présentation sous forme de schématisation 3D au coût de 75 $ par billet devant les participants du deuxième rendez-vous politique initié par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le Fjord. Maintenant, on prend du recul et plus tard, il va y avoir une consultation publique auprès des citoyens pour savoir ce qu’ils veulent vraiment», a ajouté le président d’arrondissement, Michel Tremblay.

À propos de Vanessa Primeau

Originaire de Sorel-Tracy, Vanessa Primeau en est à son deuxième diplôme d’études collégiales. D’abord attirée par le secrétariat, elle obtient son diplôme en Techniques de bureautique, à l’été 2015, avant d’entamer une année d’expérience au sein d’une entreprise culturelle. Dans son bureau, Vanessa développe sa curiosité médiatique et, l’année suivante, elle décide de retourner aux études en Art et technologie des médias (ATM) au Cégep de Jonquière. Un retour sur les bancs d’école lui permet d’avoir un cheminement différent et constructif en étant impliquée dans plusieurs projets. Vanessa devient d’abord rédactrice puis éditrice l’année suivante du web magazine La Cerise et journaliste pour la plateforme web C20. Vanessa a un grand intérêt pour l’actualité, mais a surtout de la facilité à communiquer à l’oral, tant à la télévision qu’à la radio. Vanessa n’a pas peur des changements; elle espère d’ailleurs avoir la chance de découvrir une nouvelle région durant son stage de fin d’étude.

À voir aussi

Carrefour Jeunesse-Emploi | Des activités pour tous les goûts

Le Carrefour Jeunesse-Emploi tiendra cinq activités cet automne dont une participation du mouvement «Action Zéro …