mardi , 19 février 2019
Accueil / Actualités / Nouveau port à Sainte-Rose-du-Nord | La Coalition Fjord déçue des réponses
Nouveau port à Sainte-Rose-du-Nord

La Coalition Fjord déçue des réponses

Les membres de la Coalition Fjord sont sortis déçus de la consultation publique du schéma d’aménagement sur la construction d’un troisième port dans le secteur de Sainte-Rose-du-Nord organisée par la MRC Fjord-du-Saguenay, mardi soir. Le préfet, Gérald Savard, leur a fait savoir que, peu importe les pressions de la population, le projet allait se réaliser.

La salle du siège social de Saint-Honoré était bondée. Photo Camille Lalancette

«Il y a peu de projets dans la région, quitte à détruire pour les réaliser», a décrété le préfet. Devant cette déclaration, l’audience a poussé des protestations. Les opposants au port ont protesté que ce projet, qui prévoit d’aménager une zone récréotouristique en zone industrialo-portuaire sur la rive nord du fjord, détruira le paysage.

La Coalition Fjord avait apporter ses affiches à la consultation publique. Photo: Camille Lalancette

«Ce n’est pas extravagant comme projet, tout est conforme», a assuré M. Savard qui, malgré les demandes des citoyens, pense fermement que le projet est profitable pour la région. Il a été appuyé par un regroupement de travailleurs de la construction qui se sont levés pour soutenir cette initiative. «Notre gagne-pain, c’est de construire des choses, on vient du Saguenay, on est conscient de ce que ça implique, mais au final j’ai une famille à nourrir», a souligné un travailleur.

«Je pense que c’est bien que les gens se soient exprimés et qu’il y ait eu une bonne participation, mais ce que je déplore, c’est qu’on est dans un processus où tout est décidé d’avance. Donc c’est bien qu’on dise notre opinion, mais ça n’influence pas grand chose», s’est désolée la présidente de la Coalition Fjord, Anne Gilbert-Thévart.

Les étapes 5 et 6 viennent d’être concrétisées et le processus se poursuivra lors du prochain conseil municipal de Sainte-Rose-du-Nord, le 12 février. Les élus adopteront le règlement qui permettra que la zone de construction du port soit autorisée et cèdera le terrain au gouvernement fédéral puisque les transports maritimes relève de ce palier de gouvernement.

À propos de Camille Lalancette

Camille Lalancette est une apprentie journaliste qui rêve d’oeuvrer dans les médias spécialisés en agriculture. Fille d’agriculteur, elle prévoit s’inscrire au baccalauréat en agronomie de l’Université Laval pour jumeler son intérêt de la communication à l’agriculture, son berceau depuis sa tendre enfance. Originaire de Rochebaucourt, petit village de l’Abitibi-Témiscamingue, elle souhaiterait revenir s’installer dans sa région natale. Son arrivée à Jonquière lui a donné une certaine autonomie et l’a initiée à de nouveaux genres musicaux. Camille aimerait être reconnue pour son amour de la culture québécoise, son enthousiasme et sa vivacité d’esprit.

À voir aussi

Marathonariat collectif | Devenir entrepreneur en 24 heures

Les équipes gagnantes du Marathonariat collectif, qui a eu lieu à l’UQAC le 15 et …