mercredi , 19 juin 2019
Accueil / Actualités / Vague de mécontentement à Laterrière | «Une expérience difficile» pour Michel Potvin
Vague de mécontentement à Laterrière

«Une expérience difficile» pour Michel Potvin

Le conseiller du secteur de Laterrière et président du comité des finances de la Ville de Saguenay, Michel Potvin, a vécu difficilement la révolte des Laterrois contre la hausse des taxes dans leur secteur, mais se montre optimiste en vue de l’an prochain.

Le président de la Commission des finances de la Ville de Saguenay,
Michel Potvin, a réagi à la vague de mécontentement à Laterrière
qui a lieu depuis quelques semaines. Photo: Fanny Mattias

Ce mécontentement des citoyens, il remonte à l’adoption du budget de la Ville de Saguenay en décembre dernier, alors que les citoyens de Laterrière voyaient le taux de taxe augmenter en moyenne de 6,9 % dans leur secteur. Plusieurs centaines de Laterrois ont donc décidé de véhiculer leur façon de penser le 7 janvier dernier, à la salle municipale de Laterrière. «L’expérience a été difficile, surtout que j’étais le seul répondant lors de cette rencontre. J’ai senti, au-delà de la frustration liée aux taxes, le mécontentement envers la politique en général», a analysé M. Potvin.

C’est une situation dans laquelle le conseiller a semblé, selon lui, avoir perdu la confiance de certains citoyens du secteur. «Présentement, ils n’ont pas confiance en ce que je dis. Même si je leur parle de taux d’inflation, ils se diront probablement ‘’Ce n’est même pas vrai, c’est un menteur comme les autres’’. Je vais tout de même continuer à véhiculer le même message malgré cela, puis au mois de décembre l’an prochain, ils vont remarquer qu’il y a au moins un groupe qui tient sa parole. Je fais du taux d’inflation un défi personnel et si je ne réussis pas, ils trouveront un autre responsable des finances!», assure Michel Potvin.

Ce dernier reste tout de même conscient du message de la population même s’il ne déroge pas des stratégies mises en place pour redresser la situation économique précaire à Saguenay. «Ils ont affirmé quelque chose et ce n’est pas du tout anodin, surtout avec ce qui s’est passé le 7 janvier. Il faut donc tenir compte du mécontentement des gens. C’est à ce moment que la collaboration des élus et de nos fonctionnaires sera nécessaire pour améliorer la situation», affirme-t-il.

De l’aide, il en aura aussi de la part du comité de quatre citoyens de Laterrière et de quatre élus de Saguenay formé le 19 janvier dernier. «Même si le budget ne pourra être changé pour cette année, le comité pourra servir à trouver d’autres solutions. Il faudra être imaginatif», a conclu M. Potvin.

À propos de Gabriel Duhamel

Cowansvillois d’origine, Gabriel habite maintenant au Saguenay depuis l’âge de 16 ans pour étudier le métier dans lequel il veut œuvrer depuis un très jeune âge : journaliste sportif. Sa passion sans limite pour l’écriture et les différentes ligues sportives a non seulement causé son départ du nid familial dès la fin du secondaire, mais a aussi facilité sa collaboration avec différents médias sportifs sur le Web et dans un hebdomadaire régional lors des dernières années. Puis, après un an comme gestionnaire des réseaux sociaux des Élites de Jonquière dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), il s’occupe présentement des communications et assure la description des matchs de l’équipe. Malgré d’autres intérêts, notamment pour la politique, la culture et l’économie, c’est davantage en couvrant un match de hockey, de tennis, de football ou de tout autre sport que Gabriel se voit lors de sa future carrière.

À voir aussi

Période de changement de pneus tardive dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean vit une période de changement de pneus plus tardive et plus graduelle que …