jeudi , 21 novembre 2019
Accueil / Arts & culture / La Pulperie de Chicoutimi dévoile quatre nouvelles expositions

La Pulperie de Chicoutimi dévoile quatre nouvelles expositions

La Pulperie de Chicoutimi a dévoilé jeudi matin, cinq jours après le lancement officiel, les quatre nouvelles expositions temporaires qui seront présentées jusqu’au 29 septembre 2019.

 La direction de la Pulperie a opté pour la diversité avec cette nouvelle programmation, qui est présentée sous forme de galerie d’art. Colle, Papier, Ciseaux – La vie et la carrière de Claude Lafortune, L’École Apostolique – Une histoire qui se raconte, Jeux olympiques de Pyeongchang 2018 – Photo de Bernard Brault et l’ombre de la lumière – Les Soeurs Antoniennes de Marie sont donc à l’affiche à la pulperie de Chicoutimi au cours des prochains mois. Les aspects sportifs, religieux et artistique sont mis de l’avant dans cette alliance d’œuvres d’art.

«Nous faisons une pierre quatre coups avec ces merveilleuses expositions», a lancé le directeur général de la Pulperie, Jacques Fortin. Le musée régional tentera de poursuivre sur sa lancée, après avoir accueilli près de 94 000 visiteurs pour l’exposition de Tintin,l’une des années les plus achalandées depuis 15 ans.

Pour réaliser cette nouvelle exposition, la Pulperie a reçu la somme de 15 000 $ provenant du fonds d’aides des expositions itinérantes, grâce au programme du patrimoine canadien. L’argent est utilisé afin de payer les frais de location et les activités parallèles aux expositions. «Nous allons inviter des artistes de la région à venir travailler le papier», affirme le directeur adjoint et directeur des expositions de la Pulperie, Rémy Lavoie.

Colle, Papier, Ciseaux

Œuvre présentant la vie de l’artiste de 83 ans Claude Lafortune, qui a su explorer les mondes de la religion, de l’histoire et des arts tout au long de sa carrière à l’aide du papier seulement. Du 2 février au 19 mai 2019.

L’École Apostolique

Ces œuvres permettent de revivre la fin des années 1910, alors que les Sœurs Antoniennes de Marie de Chicoutimi avaient pris en charge les classes préparatoires du Séminaire de Chicoutimi. Cela vous replonge dans cette époque grâce aux structures représentant les écoliers et les enseignants. Du 2 février au 22 septembre 2019.

De l’ombre à la lumière

Cette exposition met en lumière les accomplissements de la congrégation des Sœurs Antoniennes de Marie, depuis leur fondation par M. L’abbé Élzéar DeLamarre en 1904. Du 2 février au 22 septembre 2019.

Jeux Olympiques de Pyeongchang 2018

Le photographe employé par La Presse depuis maintenant 35 ans, Bernard Brault, expose ses meilleurs clichés pris lors de la présentation des derniers Jeux Olympiques d’hiver en Corée du Sud. Il s’agit d’une quatrième exposition pour le photographe natif de Longueuil. Du 2 février au 29 septembre 2019.

À propos de Mathieu Bédard

Originaire de Val-Bélair, à Québec, Mathieu Bédard a quitté son nid familial dès l’âge de 18 ans dans l’espoir de réaliser son rêve et d’y faire métier dans le monde du journalisme. Encore très jeune, Mathieu a développé une passion pour les statistiques sportives, si bien qu’il pouvait énumérer le rendement d’une centaine de joueurs actifs et retraités de la Ligue nationale de hockey. Aujourd’hui, il est de retour à son premier amour : le hockey, alors qu’il est gestionnaire des réseaux sociaux des Saguenéens de Chicoutimi depuis deux ans. Son caractère, ses connaissances sportives ainsi que son désir de communiquer ont donné lieu à plusieurs débats sportifs sans fin. Outre son admiration pour le sport, Mathieu est un jeune homme qui adore passer du temps entre amis autour d’un feu, accompagné d’une guitare qui lui permettra de fredonner de nombreux succès québécois.

À voir aussi

Le président d’honneur, Robin Harvey, le porte-parole des danseurs, Jean-Daniel Bouchard, la présidente du Prisme culturel, Caroline Larouche, la directrice artistique, France Proulx, ainsi que des danseurs du Prisme culturel et de Ballet Synergie. Ils se sont réunis à la salle Guillaume-Côté du centre Mario-Tremblay, mardi, pour officialiser le lancement du spectacle Casse-Noisette 2019.

Casse-Noisette | Le Prisme culturel mise sur la tradition

C’est avec un budget de 160 000 $ que l’école de danse d’Alma, Le Prisme culturel,renouvelle …