Accueil / Arts & culture / Les personnes handicapées au cœur de l’action

Les personnes handicapées au cœur de l’action

L’Association régionale de loisirs pour personnes handicapées (ARLPH) se prépare pour deux grands événements au cours de l’année 2019 afin de faire connaitre son milieu artistique et culturel.

Du 1er avril au 1er mai, le festival «Un talent pas si différent» organisé par l’ARLPH aura pour but de permettre aux participants de se réaliser et de sensibiliser la communauté à l’implication culturelle et sociale des personnes handicapées. «Le festival offrira également la possibilité aux gens d’exposer leurs œuvres pendant un mois dans un endroit public ainsi que d’évoluer sur une scène et de démontrer leur savoir-faire tout en favorisant la création de nouveaux liens entre elles», a expliqué la directrice d’ARLPH, Manon Blackburn.

Le festival proposera de nombreuses portes ouvertes, notamment deux expositions permanentes avec vernissages
qui auront lieu aux bibliothèques de Jonquière et d’Alma. L’évènement se terminera avec un spectacle à la salle Pierrette-Gaudreault.

Dé[fi] spécifique
Toutes ces rangées, prévisibles, rassurantes.
S’y plonger pour se réguler.
S’y baigner pour se stimuler.
S’en habiller pour se moduler.
Des points, des lignes, ça synchronise mon cerveau autiste.
Photo: Valérie-Jessica Laporte
Lors de cette deuxième édition, la photographe autiste Valérie-Jessica Laporte affichera ses photographies au Centre national d’exposition du 18 avril au 18 mai. «C’est une étape de plus pour Valérie! En plus, nous croyons que ce projet aura un impact direct sur notre clientèle, car ça lui permettra de se valoriser et d’exploiter ses talents grâce au milieu des arts», a expliqué Mme Blackburn.

L’action à l’international L’ARLPH se rendra également en Belgique pour un échange culturel avec le centre la Pommeraie du 17 au 25 novembre dans le but de visiter les installations et le pays. L’Association participera, le 20 novembre 2019, à la 22ème édition du Festival international des Pom’s d’Or. Vedettes d’un jour, les personnes handicapées montreront leurs talents en présentant leur savoirfaire dans diverses catégories comme film d’essai, d’animation, clip ou film court. À la fin de la journée, la dizaine de jurés remettront des prix pour les gagnants de chaque catégorie, mais récompenseront également le meilleur acteur, scénario et montage.

Pour sa part, l’association belge arrivera au début du mois de septembre pour participer à l’évènement provincial Destination loisirs qui se déroulera en Mauricie lors de la fête du Travail.

À propos de Fanny Mattias

« Photographier c’est tendre un piège. Soit on met en place la trappe et on attend que la victime tombe dedans, et on appelle cela du reportage ; soit on déplace la trappe pour qu’elle tombe dedans à coup sûr, et on parle d’art ». Cette citation du chercheur, médecin et photographe, Pierre Movila décrit bien la passion de Fanny pour la photographie Curieuse et voyageuse accompagnée de son fidèle appareil photo, cette fille est originaire d’une petite île située dans le Pacifique Sud, la Nouvelle Calédonie. Elle a été photographe du Championnat du monde junior d’escalade (WYCH) en 2014, des Océanias d’escalade du Pacifique en 2012. Dernièrement, elle a travaillé pendant trois semaines dans le quotidien écrit de son île. Fanny s’intéresse à l’histoire, à l’art et aux potins. Mais elle a également des tendances sportives comme la natation, la plongée, l’escalade, les activités plein air et le gym. Ouverte d’esprit, elle est toujours à l’écoute des gens et aime parler de nombreux sujets pour continuellement apprendre. Elle souhaite étudier à l’université soit en kinésiologie, en développement durable ou psychologie. Par la suite, elle aimerait obtenir sa résidence permanente du Canada.

À voir aussi

Barry Dawe | La famille avant la carrière internationale

Si mener une carrière internationale et d’entendre ses chansons jouer un peu partout dans le …