mercredi , 17 juillet 2019
Accueil / Actualités / Mois de la prévention de la fraude | Des plaintes rapportées au SPVM
Mois de la prévention de la fraude

Des plaintes rapportées au SPVM

En 2017, 67 cas de fraude liés à la location d’un logement ont été rapportés au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour des fraudes moyennes entre 400 $ et 1 200 $, soit un ou deux mois de loyer.

C’est souvent pendant le mois de mars que les citoyens débutent leurs recherches pour un nouveau logement, voilà pourquoi le SPVM en a fait aussi le mois de la prévention de la fraude. Sur leur site, le SPVM prévient la population que «certains fraudeurs profitent de cette période pour arnaquer [les] futurs locataires en affichant des annonces pour des logements dont ils ne sont pas propriétaires ou qui n’existent tout simplement pas.»

Plusieurs scénarios sont utilisés fréquemment et celui employé pour berner les jeunes du Cégep de Jonquière fait partie de la liste. Cependant, peu importe le contexte, une somme d’argent est systématiquement demandée en virement Interac pour couvrir le(s) premier(s) mois de loyer, avant même la visite. Cependant, la Régie du logement est claire: «un propriétaire ne peut pas exiger un dépôt, qu’il s’agisse des clés ou des meubles.» Seul un dépôt de sécurité peut être demandé, après la signature du bail, jamais avant.

Voici quelques conseils pour prévenir la fraude sur le site du SPVM:

  • L’adresse d’un logement à louer devrait être indiquée dans l’annonce.

  • Un locateur devrait pouvoir être joint par téléphone, pas seulement par courriel.

  • En recherchant sur internet l’adresse du logement à louer, il est possible de voir si des internautes ont été victimes de fraude.

  • En faisant une recherche sur internet avec les images d’une annonce, il est possible de voir si celles-ci ont déjà été publiées sur d’autres sites. Il arrive que des fraudeurs utilisent des photos provenant d’autres annonces. Des photos trop professionnelles pourraient indiquer une fraude.

  • Visiter l’appartement avant de signer le bail.

  • Vigilance : un virement électronique peut désormais être encaissé sans que la réponse à la question de sécurité soit donnée.

  • Rencontrer les voisins peut être une façon de valider si le logement est bien à louer et que le locateur est bien celui qu’il prétend être.

  • Si une offre semble trop belle pour être vraie, c’est probablement une fraude.

Le SPVM invite «toute personne qui aurait été victime d’une fraude à se rendre au poste de police de son quartier ou à communiquer avec le 911 afin de déposer une plainte officielle».

À propos de Nicolas Bourcier

Alors qu’aucune pilosité n’occupait son visage et qu’il n’était qu’un enfant, sa mère se plaisait à dire qu’«avec Nico dans l’auto, on a pas besoin de radio.» Aujourd’hui sa mère peut l’écouter à la radio, puisqu’il a fait ses premières armes à la station régionale CKAJ 92,5 il y a deux ans, lors de son entré en ATM. Ce sportif de nature s’est épris du soccer lorsqu’il était jeune, mais s’est découvert une passion pour la course en sentier et la course à obstacles depuis qu’il est au cégep. Aussi, la musique occupe une grande place dans son quotidien. Dans le futur, vous retrouverez probablement ce jeune aux allures de viking vagabondant avec son sac à dos à l’autre bout du monde et le sourire fendu jusqu’aux oreilles.

À voir aussi

Période de changement de pneus tardive dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean vit une période de changement de pneus plus tardive et plus graduelle que …