mercredi , 23 octobre 2019
Accueil / Arts & culture / Jeune et tatoueuse

Jeune et tatoueuse

La plus jeune artiste du tatouage dans la boutique Impérial Tattoo, située sur la rue Saint-Dominique à Jonquière.
Crédit photo : Shanny Labbé – Impérial Tattoo

 

Âgée de seulement 19 ans, la Jonquiéroise Shanny Labbé est la plus jeune tatoueuse de la ville. Avec la passion du dessin et un mois d’expérience, elle a déjà 25 tatouages à son actif.

Depuis son plus jeune âge, Shanny cultive la passion du dessin. Elle a mis à profit son talent de dessinatrice pour pouvoir devenir tatoueuse. « Je voulais prendre un domaine qui rejoignait mon art », déclare-t-elle. Actuellement en fin de session scolaire, elle a comme projet de terminer le programme d’arts visuels et de se consacrer à temps plein à sa nouvelle passion.

Emploi

Mme Labbé travaille dans la boutique Impérial Tattoo, qui est située sur la rue Saint-Dominique. Elle a tenté sa chance en postulant, par le biais d’une annonce, avec son portfolio et sans aucune expérience dans le monde du tatouage. Après un mois d’observation, elle a été embauchée. À ce jour, elle est la plus jeune artiste de la boutique.

Avenir

Shanny Labbé voit grand. Elle fait des tatouages de n’importe quel style, mais souhaite se démarquer dans le photoréalisme, qui est de produire l’effet d’une photo sur la peau.

Elle s’inspire de divers artistes tatoueurs sur Pinterest. Elle veut aussi voyager pour acquérir des connaissances. « Mon objectif n’est pas de faire des concours, car je n’aime pas tatouer avec de la pression. J’aime produire sans me stresser », confie-t-elle.

Jeune artiste

Même en étant la plus jeune tatoueuse d’Impérial Tattoo, elle se démarque et n’a pas eu de jugement envers ses capacités. Au contraire, son âge montre la diversité et l’ouverture d’esprit des gens, selon elle. Après seulement un mois de travail dans la boutique, Mme Labbé produit des tatouages de plus en plus détaillés et réalistes.

Maintenant qu’elle pratique son métier, Shanny est une jeune femme occupée sous les demandes de rendez-vous. Du travail, elle en a beaucoup. Elle est toutefois heureuse de pouvoir mettre à profit ses talents pour rendre ses clients heureux. « Tatouer, c’est exprimer son art et ses pensées. C’est aussi marquer une personne, par son passé et ses expériences, au travers d’une œuvre qui est porteuse d’un message », conclue-t-elle.

À propos de Edward Sanger

Edward Sanger est originaire de la France. Il obtient sa double citoyenneté à l'âge de 6 ans. Edward a travaillé fort pour pouvoir tracer son chemin. Homme de ménage, boulanger, serveur ou encore barman, il ne dépend jamais des autres pour aller au bout de ses rêves. Passionné de la photographie depuis toujours, il participe à des concours et à des expositions dans le style du portrait. Souriant et désireux d'aider les autres, il projette de devenir psychologue photographe en art thérapie via les discussions. Pour le moment, il est photographe de lutte à Jonquière et il est à la tête d'un comité LGBT+. Edward Sanger ne connait pas le mot abandon. Il se relève après chaque coup pour gagner de l'expérience et se démarquer plus. Son prochain objectif, aider la communauté LGBT+ dans les médias.

À voir aussi

L’heure du conte | Apprendre une langue par la lecture

Bien établie dans les bibliothèques de Saguenay, l’heure du conte propose maintenant un projet d’apprentissage …