lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Actualités / Des bornes historiques à Arvida

Des bornes historiques à Arvida

Une vingtaine de panneaux historiques ont été installés dans le secteur Arvida. Ces inscriptions, placées devant des maisons patrimoniales, ont pour but d’indiquer l’année de construction ainsi que le style de bâtiment.

Les bornes sont installées entre autres pour désigner des bâtiments ayant une valeur historique. Photo: Samuel Montigny

Les panneaux de foresterie urbaine, qui sont installés dans les parcs, permettront de voir une image dudit parc, mais à l’époque de sa création, explique le conseiller municipal Carl Dufour. Des bornes qui ont également été installées devant des maisons historiques, avec l’année de construction et le type de maison.

L’objectif des panneaux

 Arvida souhaite être inscrit sur la liste indicative de Parcs Canada afin d’être reconnu à l’échelle nationale. Selon la directrice des communications du centre d’histoire d’Arvida, Julie Desmeules, il serait possible pour le secteur d’être reconnu par l’UNESCO. «On travaille fort et on pense avoir une chance d’être reconnu par de grandes organisations comme l’UNESCO», explique-t-elle.

Carl Dufour pense lui aussi qu’Arvida a de bonnes chances de s’inscrire sur les listes indicatives de l’UNESCO. «Avec le centième anniversaire du secteur en 2026, nous croyons avoir une chance. En plus, aucun site industriel nord-américain n’est inscrit sur les listes de l’UNESCO. Ils sont tous en Europe, ce qui pourrait augmenter nos chances», déclare le conseiller.

L’histoire d’Arvida est différente des autres villes de compagnie en raison de la vitesse de sa création. Lors de la fondation de la ville en 1926, 270 maisons ont été mises en chantier et 135 jours plus tard, lesdits chantiers étaient terminés.

Les différentes bornes sont disséminées aux quatre coins du secteur patrimonial d’Arvida, dans les parcs et devant une vingtaine de maisons.

À propos de Samuel Montigny

Samuel est un jeune homme de 20 ans originaire du petit village de Saint-Justin, en Mauricie. De nature enjouée, quoique introverti, il parle peu, mais il est toujours là pour poser un sourire sur le visage de ses collègues. Depuis son tout jeune âge, Samuel a une grande passion pour la radio. Il souhaite ardemment devenir journaliste à la radio. Il est également un très grand passionné de théâtre. Il a fait partie d'une vingtaine de productions, autant sur scène que dans la régie, à s'occuper de l'éclairage. Samuel est déterminé à progresser dans sa carrière de journaliste et à vivre de nombreuses aventures.

À voir aussi

Installations sportives au Cégep de Jonquière | Accès gratuit pour les étudiants

Le Cégep de Jonquière innove cette année en offrant l’accès à sa piscine et à …