lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Sports & loisirs / Pas d’épreuve d’escalade dans la région

Pas d’épreuve d’escalade dans la région

L’investissement de 700 000$ a servi à l’installation d’un mur d’escalade encordée.
Photo: Samuel Montigny

Le centre d’escalade Beta Crux de Chicoutimi débutera prochainement les compétitions d’escalade, mais n’accueillera pas d’épreuves cette année.

 

L’horaire avait déjà été planifié par la Fédération québécoise des montagnes et de l’escalade (FQME) lorsque le Beta Crux a intégré le circuit. La formation participera donc aux événements à l’extérieur de la région. «Nos équipes iront à Montréal, Québec, Sherbrooke, tout dépend de l’horaire qui a été déterminé par la FQME», décrit le propriétaire du Beta Crux, Louis-Philippe Pineault.

«Il y a des équipes d’escalade dans la majorité des centres du Québec. Donc, le réseau est déjà bien établi. Pour nous, ça semblait logique de se lancer là-dedans», explique M. Pineault.

Selon l’un des grimpeurs de l’équipe de pré-compétition, Gabriel Desmeules, lancer un volet officiel dans la région est bénéfique pour l’escalade. «Il n’y a jamais eu ça au Saguenay et pas beaucoup de monde connait réellement l’escalade. C’est super qu’ils aient décidé de se lancer dans la compétition, pour faire connaitre cette discipline-là au monde. C’est, selon moi, un des plus beaux sports.» La discipline d’escalade fera d’ailleurs partie des Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

La moyenne d’âge des participants se situe autour d’une vingtaine d’années. Parmi ces grimpeurs, six d’entre eux font partie l’équipe mineure, huit sont dans l’équipe de compétition et une équipe de pré-compétition est composée de six adultes.

Les événements officiels organisés par la FQME reprendront le 5 octobre au centre Délire de Sainte-Foy.

À propos de Samuel Montigny

Samuel est un jeune homme de 20 ans originaire du petit village de Saint-Justin, en Mauricie. De nature enjouée, quoique introverti, il parle peu, mais il est toujours là pour poser un sourire sur le visage de ses collègues. Depuis son tout jeune âge, Samuel a une grande passion pour la radio. Il souhaite ardemment devenir journaliste à la radio. Il est également un très grand passionné de théâtre. Il a fait partie d'une vingtaine de productions, autant sur scène que dans la régie, à s'occuper de l'éclairage. Samuel est déterminé à progresser dans sa carrière de journaliste et à vivre de nombreuses aventures.

À voir aussi

Soccer régional | Une nouvelle ligue de soccer à Alma

L’Association de soccer du Saguenay-Lac-Saint-Jean a décidé de créer une nouvelle ligue de soccer intérieur …