lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Arts & culture / Un studio neuf pour CKAJ

Un studio neuf pour CKAJ

Le directeur général Robert Banford, affirme que la programmation ne sera pas affectée par les travaux. Photo: Félix Bouffard

La station de radio communautaire CKAJ 92,5 agrandit ses bureaux et son studio d’enregistrement. Les travaux devraient coûter tout au plus 40 000 $ et s’échelonner sur un peu moins d’un mois.

Les travaux, qui ont débuté le 16 septembre, vont permettre de créer un nouveau studio plus spacieux et des espaces de travail plus grands. «Quand on accueille des invités, la chaleur de nos animateurs ne suffit pas toujours à faire oublier les espaces minuscules et les bureaux défraîchis. Avec ce nouveau studio, il va y avoir assez de place pour même accueillir des groupes musicaux», explique le directeur général de la radio, Robert Banford.

Les agrandissements visent essentiellement l’amélioration des conditions de travail, soutient le directeur général. «L’agrandissement en vaut la peine. On veut que ça facilite le travail en équipe et que nos heures travaillées au bureau soient plus appréciées par l’équipe.» La plupart des fonds pour l’agrandissement et les rénovations actuelles proviennent du Bingo radiodiffusé le dimanche et de la subvention de 60 000 $ par année que fournit le Ministère de la Culture et des Communications.

Déjà le 16 septembre, plusieurs ouvriers étaient au travail pour créer le nouveau studio. Photo: Félix Bouffard

«Avec le changement de direction, on voit un peu plus vers où nous nous en allons. D’ailleurs, l’agrandissement va permettre qu’on ne se pile plus sur les pieds», ajoute, très heureux, l’animateur de l’émission Cargo de nuit à CKAJ, Alain Plante.

Malgré l’arrivée des géants du web qui tirent beaucoup de revenus des publicités, les publicitaires sont toujours au rendez-vous, soutient le directeur. «On est très compétitif sur les prix et CKAJ reste une radio qui touche davantage Jonquière et ses petites entreprises.»

À propos de Félix Bouffard

Originaire de Saint-Raphaël en Chaudière-Appalaches, Félix Bouffard s'est intéressé très tôt dans sa vie aux médias et l'actualité. Après avoir fait son secondaire au Collège Dina-Bélanger, il s'est tout de suite dirigé vers Jonquière pour entrer dans le monde du journalisme. Passionné de politique et de débat, il ne dit jamais non à une discussion serrée. Il adore repenser notre monde, se remettre en question et trouver la vérité. Il adore les aventures improvisées en forêt ou en montagne. Que ce soit à pied ou en raquettes, la randonnée c'est son sport ! L'été dernier, Félix a travaillé comme superviseur et gestionnaire dans un organisme à but non lucratif montréalais appelé Un vélo une ville.

À voir aussi

L’heure du conte | Apprendre une langue par la lecture

Bien établie dans les bibliothèques de Saguenay, l’heure du conte propose maintenant un projet d’apprentissage …