lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Actualités / 500 000$ pour le Centre TERRE du Cégep de Jonquière

500 000$ pour le Centre TERRE du Cégep de Jonquière

Le Cégep de Jonquière a annoncé la création du Centre des technologies des énergies renouvelables et du rendement énergétique (Centre TERRE) avec l’aide d’une subvention de 500 000 $ accordée par le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Le financement se fera sur une période de cinq ans (100 000$ par année) et permettra d’augmenter les services offerts aux entreprises et les recherches connexes dans le milieu de l’énergie renouvelable. Les offres du centre seront ainsi élargies.

Ce financement transforme ce qui était auparavant appelé la Chaire TERRE, qui travaillait principalement sur la recherche et développement, en Centre TERRE. Cette transformation permet aux chercheurs et professeurs du Centre d’être mieux équipés pour répondre aux besoins des entreprises. «On peut maintenant donner de l’aide technique aux entreprises grâce au transfert de technologies, donner des formations sur mesure, travailler dans des colloques avec des citoyens et des organisations», explique le titulaire du Centre TERRE, Martin Bourbonnais.

Le Centre TERRE a pour mission d’aider les entreprises dans leur transition énergétique. Les projets du centre gravitent autour du développement de l’efficacité énergétique, l’automatisation et l’énergie renouvelable.

«On travaille avec des compagnies comme Hydro-Québec et les pourvoiries du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui, comme tous nos autres partenaires, sont préoccupées par l’empreinte énergétique qu’ils peuvent avoir. Ils se soucient d’améliorer leur rendement énergétique et de réduire leurs émissions», ajoute le directeur général du Cégep de Jonquière, Raynald Thibeault.

Le Centre a pour but de continuer d’impliquer des étudiants du cégep dans ses projets. «Chaque fois qu’on a un nouveau projet, on s’assure d’impliquer au moins un étudiant», avance M. Bourbonnais. Dans les cinq premières années de la Chaire TERRE, ce sont plus de 200 étudiants qui ont été impliqués dans les différents programmes.

Pour Raynald Thibeault, cette nouveauté n’est que bénéfique pour faire rayonner les compétences du Centre «C’est une corde de plus à notre arc et une démonstration supplémentaire quant à nos convictions d’intervenir dans le milieu de l’énergie renouvelable et les ressources énergétiques.»

 

 

À propos de Charlotte Côté

Grande passionnée des arts et des voyages, Charlotte porte un regard nouveau et sensible sur tout ce qui l'entoure. Dotée d'un sens accru de l'observation et d'une capacité à remettre les idées préconçues en question, elle poursuit des études au Cégep de Jonquière dans le but de travailler dans le domaine culturel. Originaire de Longueuil, Charlotte a toujours eu un faible pour la vivacité de l'île d'en face. Pour ses nombreux théâtres, spectacles, musées et événements, Montréal possède tout ce qu'il faut pour rendre la fanatique heureuse. Pour l'étudiante, un vendredi agréable, c'est autant de passer une soirée entre amis que de regarder des documentaires autour d'une bonne pinte de lait.

À voir aussi

Installations sportives au Cégep de Jonquière | Accès gratuit pour les étudiants

Le Cégep de Jonquière innove cette année en offrant l’accès à sa piscine et à …