lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Actualités / Comment déceler les signes d’abus chez les aînés

Comment déceler les signes d’abus chez les aînés

La plus récente étude de l’Institut national de santé publique du Québec fait état de 2721 cas de maltraitance d’aînés qui ont été rapportés à la police en 2016. Afin de contrer cette situation, un atelier sur la prévention de la maltraitance des personnes âgées intitulé Vigilance sociale s’est tenu au Parvis de Jonquière, mercredi. 

 

Une vingtaine de personnes ont assisté à l’atelier Vigilance sociale pour la prévention de la maltraitance des aînés, jeudi.

 Jade Brouillette

Jadebrouillette.98@gmail.com

La chargée de projet et formatrice à l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) de Jonquière, Josée Savard, estime que ce genre de formations peut conscientiser l’entourage des personnes «fragiles» à toute forme de maltraitance. «J’aide à mettre en place un filet de sécurité pour les personnes âgées. Ça me fait plaisir de penser que je joue un rôle dans l’éducation de la population», a-t-elle mentionné.

Vigile : un rôle crucial dans la dénonciation

«Je veux que les personnes soient à même de voir quand une situation [de maltraitance] arrive et de ne pas fermer les yeux. Même si nous ne pouvons pas pousser la plainte nous-mêmes, nous pouvons trouver des personnes ressources qui vont aider l’aîné à dénoncer. Il faut toujours garder l’œil ouvert», a-t-elle ajouté.

Offerte dans le cadre de la programmation 2019-2020 du Parvis, la formation tournait principalement autour du rôle de vigile qui devient crucial lorsqu’une personne âgée est victime de maltraitance de la part d’un proche ou d’un inconnu.  Les principaux signes de prévention de maltraitance, soit reconnaître les signes, recueillir les faits, déterminer l’urgence de la situation et renseigner la personne concernée sur les ressources disponibles, ont été mis de l’avant pendant l’atelier.

Bien qu’il existe plusieurs formes de maltraitance, soit physique, verbale, matérielle ou sexuelle, il est important de porter attention aux signes précurseurs qu’une personne maltraitée puisse laisser voir, entre autres par un changement d’attitude.

Mme Savard offre la formation Vigilance sociale à toute personne qui souhaite y participer. Cet atelier de trois heures est offert sur demande et un certificat est remis à la fin de la formation.

Le Parvis de Jonquière est un lieu de culte offrant différentes activités et formations gratuites à toute personnes qu’y désire y participer.

À propos de jadebrouillette

Originaire de Trois-Rivières, Jade est une jeune femme réservée et plein d'ambition. Passionnée de sport, principalement de hockey, et de journalisme depuis son tout jeune âge, elle a atteint la première étape de son objectif de devenir journaliste, alors qu'elle a été stagiaire au Nouvelliste le temps d'un été. Après avoir étudié en langues-études au secondaire en plus d'aller chercher un diplôme collégial dans ce domaine qui l'a toujours intéressée, elle a décidé de faire le grand saut à 19 ans et a déménagé à plus de trois heures de chez elle, pour étudier en journalisme. Son plus grand rêve est de couvrir les Jeux olympiques et elle adorerait également apprendre le russe.

À voir aussi

Installations sportives au Cégep de Jonquière | Accès gratuit pour les étudiants

Le Cégep de Jonquière innove cette année en offrant l’accès à sa piscine et à …