samedi , 14 décembre 2019
Accueil / Actualités / Élection fédérale | Comment faire rimer économie et environnement
Élection fédérale

Comment faire rimer économie et environnement

Comment concilier économie et environnement dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean ? C’est le sujet qui a suscité le plus de réactions lors du débat de la Chambre de commerce qui a eu lieu mercredi, à Chicoutimi.

Myriam Tremblay | myriam.tremblay25@hotmail.com

Jimmy Voyer (PCC, Jonquière), Lynda Youde (PVC, Chicoutimi), Richard Martel (PCC, Chicoutimi), Mario Simard (BQ, Jonquière), Karine Trudel (NDP, Jonquière), Richard Hébert (PLC, Lac-Saint-Jean) ont représenté leur parti à l’occasion de ce débat régional. Photo Myriam Tremblay

Des dossiers comme la protection du caribou forestier et des bélugas, l’industrie forestière, l’agriculture, la pénurie de main-d’œuvre, les difficultés que rencontrent les petites et moyennes entreprises ainsi que le centre de données fiscales de Jonquière ont été abordés et débattus par les six candidats. Un total de cinq questions a été posé aux candidats devant dans une salle remplie de l’hôtel le Montagnais. Le débat était également radiodiffusé et web diffusé, une première dans la région.

La députée sortante du NPD de la circonscription de Jonquière, Karine Trudel, a martelé tout au long du débat que les petites et moyennes entreprises étaient au cœur de ses préoccupations en termes d’économie et d’environnement. Mario Simard, député du Bloc Québécois dans Jonquière, mise sur une économie « verte, réalisable responsable et réfléchie. »

Le conservateur Richard Martel, député sortant dans Chicoutimi-le-Fjord, a reçu maintes critiques de ses adversaires. Il a maintenu sa position en faveur des grands projets (GNL Québec, Arianne Phosphate, Métaux Blackrock) tout au long du débat, ce qui a fait monter le ton des échanges à plusieurs reprises, notamment avec M. Simard et Mme Trudel. « Ça nous prend des emplois et de l’argent. Les grands projets nous apporteront ça », a soutenu Richard Martel.

Quelle crise environnementale ?

Le candidat pour le parti Populaire du Canada dans Jonquière, Jimmy Voyer, a soutenu que son parti ne croyait pas en l’urgence climatique.

« Il n’y a pas de GES, il y a que de l’air pollué. La planète n’arrêtera pas de tourner dans 10 ou 15 ans. » – Jimmy Voyer, candidat du Parti populaire du Canada

La région à long terme

Les candidats ont conclu le débat en expliquant leur vision à long terme pour la région. M. Voyer et M. Martel pensent que l’avenir de la région revient aux entreprises. Les autres ont soutenu qu’il en revenait au député qui sera élu de planifier l’avenir du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

 

À propos de Myriam Tremblay

Myriam Tremblay
Myriam Tremblay est native de Chambord au Lac-Saint-Jean. Du haut de ses 19 ans, elle est philosophe à temps partiel et étudiante en journalisme à temps plein. Elle fait preuve d'un grand esprit critique et elle possède un bon sens de l'observation. Passionnée de musique, Myriam apprécie gratter les cordes de sa guitares ou celles de son ukulélé. Amatrice de grands espaces, elle adore explorer la faune et la flore.

À voir aussi

Josée Néron appuie le Publisac

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a confié au Quotidien cette semaine qu’elle défend fermement …