vendredi , 13 décembre 2019
Accueil / Actualités / Retraités en santé grâce à la marche intérieure

Retraités en santé grâce à la marche intérieure

Chaque matin durant la semaine, avant l’ouverture des boutiques, une quarantaine de personnes se réunissent pour parcourir la Place du Royaume à la marche, avec le Club de marche intérieur (CMI) de Chicoutimi. Cette activité permet aux personnes âgées de faire de l’activité physique sans les contraintes extérieures.

Olivier Savard

savardolivier@live.ca

«On peut marcher toute l’année à l’intérieur, mais nous, on est là de septembre à mai», lance le président du club, Serge Villeneuve.  Le club, le plus ancien des trois du genre dans la région, les deux autres étant situés à Alma et à Roberval, se présente comme un service offert aux gens qui désirent marcher dans un climat contrôlé. «De 6h30 à 9h30, on a un responsable qui est présent sur place, on a une armoire où les gens peuvent mettre leur manteau et on a un kinésiologue du CIUSSS qui nous est attitré», explique M. Villeneuve.

Le club a également une assurance qui couvre ses membres en cas de blessure. Service essentiel, puisque plusieurs personnes ont atteint un âge avancé où les blessures peuvent survenir plus facilement.

Déjeuners-conférences

Le CMI ne se limite cependant pas à la marche. «On organise quatre déjeuners-conférences par année. La dernière fois, on avait le président de Diabète Saguenay comme conférencier, pour faire de la sensibilisation», explique Serge Villeneuve.

Le président du club de marche intérieure de Chicoutimi, Serge Villeneuve, croit que les gens sont motivés à venir marcher.

Malgré tout, le club de marche intérieur a fait face à plusieurs obstacles depuis quelques années. Un local et des tables étaient auparavant à la disposition du club, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. «On a perdu notre local quand H&M a fait son expansion, vu qu’on ne rapporte pas vraiment d’argent au centre commercial», renchérit M. Villeneuve. Ce dernier, président depuis 2012, affirme que le club a été victime de plusieurs coupes. «Avant, on avait des médecins, on avait Kino-Santé : il y a eu des coupures et on n’a plus nécessairement ces services-là.»

Le stand d’inscription du Club de marche intérieure.

À propos de Olivier Savard

Olivier Savard
Véritable bleuet du Lac, Olivier Savard est un étudiant de Chambord âgé de 19 ans qui a des ambitions de journalisme international. Ses origines demeurent néanmoins bel et bien présentes, à en témoigner par l'accent à saveur locale, teinté de Red Champagne, de fromage en crottes et de tourtière. L'authenticité ainsi que le respect font donc partie intégrante de ses valeurs. Passionné de tout ce qui concerne l'automobile, il garde toujours un certain intérêt pour le journalisme automobile, mais également pour le sport auto ainsi que pour les différentes scènes et mouvements de l'industrie. Que ce soit pour parler de rallye, de Formule 1, de voitures importées, du ratio puissance/litre d'un moteur ou de hors-route, il va s'y intéresser. Il ne faut cependant pas penser qu'il n'a pas d'autres champs d'intérêt. La politique internationale comme l'histoire contemporaine de la civilisation occidentale, sans oublier le tourisme ou la psychologie: ces choses font également partie de ses domaines d'intérêt.

À voir aussi

Josée Néron appuie le Publisac

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a confié au Quotidien cette semaine qu’elle défend fermement …