vendredi , 13 décembre 2019
Accueil / Actualités / Cigarette électronique : des consommateurs inquiets

Cigarette électronique : des consommateurs inquiets

Les composantes qui se retrouvent le plus souvent dans la cigarette électronique sont le propylène glycol, la glycérine végétale, des arômes et de la nicotine. Photo: Rudy Jodoin

Les consommateurs de produits de vapotage sont inquiets et se posent beaucoup de questions sur les produits qu’ils veulent acheter à la suite de décès et de maladies pulmonaires reliés à l’usage de la cigarette électronique.

«Il y a de nombreux clients qui nous interrogent à ce propos. On leur répond le plus honnêtement possible avec les sources que nous avons», explique la gérante de la boutique Distinction Vape de Jonquière, Jennyfer Laforge.

Le propriétaire de la boutique VapoPlus à Chicou­timi, Kevin Lavoie, a même constaté une baisse des ventes de 6 % dans sa boutique à la suite des annonces en lien avec la vapoteuse. «Il y a eu des clients qui m’ont dit qu’ils allaient arrêter de vapoter, mais j’espère seulement qu’ils ne vont pas recommencer à fumer la vraie cigarette à cause de ce qui a été véhiculé dans les médias. Ce serait une catastrophe», s’ex­clame M. Lavoie.

L’huile de vitamine E en cause

Plusieurs commerçants de vapotage sont unanimes: les maladies et les décès recensés dernièrement ne sont pas reliés au vapotage dans sa plus simple expression. Ils seraient plutôt causés par des produits ajoutés, que des personnes se seraient procurés dans la rue ou sur Internet. Le produit le plus suspecté est l’huile de vitamine E, une substance qui peut être avalée ou appliquée sur la peau, mais qui est dangereuse si elle se retrouve dans les poumons.

Certaines personnes ont utilisé cette huile pour substituer les solvants habituels de la vapoteuse, tels que le propylène glycol et la glycérine végétale, des substances qui se retrouvent dans plusieurs produits pharmaceutiques. «On ne peut pas vapoter de l’huile parce que ça bouche les alvéoles des poumons et les gens meurent asphyxiés. Le propylène et la glycérine sont des produits que le corps connait. Il peut donc les métaboliser », affirme la copropriétaire de la boutique Le Vapoteur à Jonquière, Marie Brunelle.

La vapoteuse pour cesser de fumer

La plupart des commerçants sont unanimes sur ce point : la vapoteuse constitue une excellente solution pour arrêter de fumer. Santé Canada affirme aussi que le vapotage «peut procurer de la nicotine de façon moins nocive que le tabagisme», mais qu’elle n’est pas sans risque parce que «le vapotage peut augmenter le risque d’expo­sition à certaines substances chimiques nocives pouvant nuire à la santé», ce que M. Lavoie concède. «Je suis convaincu qu’il s’agit d’une bonne solution. J’en suis témoin! C’est efficace, c’est moins nocif que la ciga­rette, mais ce n’est pas sans danger. Ça reste un produit chimique à la base, il y a donc des précautions à prendre. Mais quand on a les bons produits, la bonne technique et la bonne information, le danger va être évité», affirme-t-il.

À propos de Rudy Jodoin

Rudy Jodoin
Maskoutain d’origine, Rudy Jodoin se passionne et se spécialise ensuite dans l’univers de l’automobile. À ce sujet, on peut d’ailleurs le voir dans le Guide de l’Auto 2019, où il a contribué à un match comparatif entre sept VUS de luxe. Il a aussi récemment apparu dans le Guide de l’Auto 2020 où il a participé à un autre match comparatif, mais cette fois-ci, de voitures électriques! Il essaie tant bien que mal de trouver un peu de temps au travers de son horaire d’étudiant chargé pour publier des articles critiques sur un blogue en lien avec les voitures neuves qu’il essaie. À l’été 2019, il a aussi écrit quelques textes pour les Voitures Anciennes du Saguenay-Lac-St-Jean dans la revue La Belle Époque. Rudy est également quelqu’un de très curieux, se passionne pour une panoplie d’autres domaines et aime donner son opinion sur un peu tout de manière assez colorée.

À voir aussi

Josée Néron appuie le Publisac

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a confié au Quotidien cette semaine qu’elle défend fermement …