mercredi , 21 octobre 2020
Accueil / Actualités / Commission scolaire De La Jonquière| Une rencontre à prévoir

Commission scolaire De La Jonquière| Une rencontre à prévoir

Une rencontre entre le syndicat des enseignants de la Commission scolaire De La Jonquière (CSDLJ) et les parents d’enfants nécessitant une aide particulière aura lieu. Les deux parties discuteront de l’encadrement des jeunes qui vivent avec un trouble du spectre de l’autisme.

Selon une mère d’un enfant autiste présente au conseil des commissaires de la Commission scolaire De La Jonquière, la convention collective actuellement en vigueur fait en sorte que les postes des enseignants dans les classes spécialisées sont trop instables, ce qui cause beaucoup de stress et d’insécurité chez les parents et élèves.

La directrice générale de la Commission scolaire, Jacynthe Bond, explique que cette entente tient à tous les niveaux de scolarité, que ce soit pour les enseignants spécialisés ou encore pour ceux du secondaire.

«À chaque fin d’année, les enseignants quittent leur poste et sont réaffectés. Les affectations se font selon l’expérience à la commission scolaire et selon l’ancienneté. En faisant une histoire courte, s’il y avait cinq classes d’adaptation scolaire et que la clientèle fait en sorte qu’il n’y a que quatre groupes, il y a un poste en moins. Ça peut causer des perturbations dans ce champ-là, puisque la personne devra s’affecter ailleurs» décrit Mme Bond.

Les postes sont plus instables pour les enseignants débutant dans le milieu avec cette entente et les parents n’apprécient pas cette façon de faire.

«Une amie avait une enseignante spécialisée qu’elle considérait comme une membre de sa famille. Quand l’enseignante a dû quitter, tout le travail fait avec son enfant devait être repris à partir de rien. Ça a été très difficile pour elle. Nous vivons tous avec le stress de devoir recommencer tout le travail fait avec nos enfants. Ça ne devrait pas être comme ça», déplore la jeune mère de famille.

La prochaine révision de l’entente entre la CSDLJ et le syndicat de ses enseignants se fera au courant de 2020.

Le conseil des commissaires de la CSDLJ
Seulement cinq personnes se sont présentées au conseil des commissaires de la CSDLJ. Photo:Samuel Montigny

À propos de Samuel Montigny

Samuel Montigny
Samuel est un jeune homme de 20 ans originaire du petit village de Saint-Justin, en Mauricie. De nature enjouée, quoique introverti, il parle peu, mais il est toujours là pour poser un sourire sur le visage de ses collègues. Depuis son tout jeune âge, Samuel a une grande passion pour la radio. Il souhaite ardemment devenir journaliste à la radio. Il est également un très grand passionné de théâtre. Il a fait partie d'une vingtaine de productions, autant sur scène que dans la régie, à s'occuper de l'éclairage. Samuel est déterminé à progresser dans sa carrière de journaliste et à vivre de nombreuses aventures.

À voir aussi

Saguenay-Lac-Saint-Jean: à deux pas de la zone rouge

  Le directeur régional de la santé publique, Dr Donald Aubin, a indiqué que les 24 à …