mardi , 10 décembre 2019
Accueil / Sports & loisirs / Les Élites s’offrent deux festivals offensifs

Les Élites s’offrent deux festivals offensifs

Les Élites de Jonquière ont été dominants cette fin de semaine en s’offrant deux victoires écrasantes. Après avoir défait le Phénix du Collège Esther-Blondin par la marque de 5 à 1 samedi, les hommes de Maxime Desruisseaux ont causé la surprise en s’imposant 5-0 face au Rousseau-Royal de Laval-Montréal dimanche au Foyer des loisirs.

Lors de leur premier duel de la fin de semaine, les Élites (11-8-3) n’ont fait qu’une bouchée du Phénix du Collège Esther-Blondin (5-14-1). Malgré la robustesse et la résilience des hommes de Paulin Bordeleau, les Jonquiérois ont été en contrôle tout au long de la partie.

La troupe de Maxime Desruisseaux a débuté la rencontre avec le couteau entre les dents alors que Jérémy Pelchat a inscrit le premier but des siens à seulement 2 minutes 39 secondes de la première période. Les locaux sont rentrés au vestiaire avec une avance de 3-0 après 20 minutes de jeu.

«On voulait avoir un bon départ pour un peu leur sauter à la gorge comme on dit. On ne voulait pas leur donner de lousse», a mentionné le pilote des Élites de Jonquière, Maxime Desruisseaux, après la rencontre de samedi.

Malgré une baisse de régime au début du deuxième vingt, les joueurs des Élites ont repris le rythme et n’ont plus jamais regardé derrière en inscrivant un but en désavantage numérique en fin de période. Philippe Goulet a bloqué un tir provenant de la ligne bleue avant de s’amener seul devant Ève Gascon. Il a déjoué la gardienne d’un tir vif dans le haut du filet.

Le seul but du Collège Esther-Blondin a été marqué par l’entremise de Ludovic Harrisson. Malgré la défaite, Ève Gascon a été solide tout au long de la partie en effectuant des arrêts clés.

Grâce à cette victoire, la formation saguenéenne a mis fin à une séquence de trois défaites consécutives.

Un cadeau de Noël à l’avance

Les Élites affrontaient la deuxième meilleure équipe du circuit Lévesque, le Rousseau-Royal de Laval-Montréal (14-7-0), dimanche au Foyer des loisirs d’Arvida. L’effort collectif des Jonquiérois a été la clé du succès dans ce duel disputé à haute intensité.

Les hommes de Maxime Desruisseaux ont trouvé le fond du filet pour la première fois en début de deuxième période. Le tir provenait du bout du bâton de Félix Bédard qui était bien positionné dans l’enclave. Les Élites ont ensuite inscrit quatre buts sans riposte en troisième période.  L’entraîneur-chef est satisfait du travail accompli par son équipe. «On savait que c’était une équipe rapide et qui avait de l’offensive. On voulait leur enlever leur vitesse. L’objectif était d’être bien structuré dans notre système. Ils ont eu des temps forts, mais nous les avons contrôlés. Je trouve que nous avons bien fait ça cet après-midi.»

Sur la séquence, Fabrice Fortin a inscrit son 7e but de la saison assisté de Guillaume Dufour et de Simon Sénéchal. Photo Lilia Gaulin.

Félix Abraham a été l’un des héros de la partie. En plus de distribuer de solides coups d’épaule, le numéro 55 a inscrit son premier but de la saison. Le gardien William Blackburn s’est également illustré lors de la joute en multipliant les arrêts clés afin de maintenir sa formation dans la rencontre. Il s’agit de son premier blanchissage de la campagne. Fabrice Fortin a lui aussi disputé une bonne rencontre en inscrivant un but et deux passes.

Les Élites prendront la route le vendredi 29 novembre afin d’affronter les Riverains du Collège Charles-Lemoyne.

À propos de Lilia Gaulin

Originaire de l’Estrie, Lilia est passionnée par le sport depuis son plus jeune âge. Joueuse de soccer et de hockey, elle a le rêve un peu fou de couvrir les Jeux olympiques. À son arrivée à Jonquière, elle confirme sa passion pour le monde envoûtant de l’actualité, ce qui vient brouiller les cartes de son avenir. L’ensemble des domaines l’intéresse, mais elle a un petit faible pour l’actualité sportive. Indécise entre la presse écrite, la télévision et la radio, Lilia souhaite toucher à tous les types de médias. L’été dernier, elle a eu le plaisir de travailler en tant que pigiste au journal La Tribune. Cette expérience plus qu’enrichissante est venue assurer son choix de carrière. Le journalisme est pour elle une façon de donner une voix aux gens.

À voir aussi

Saguenéens de Chicoutimi | Jean surpasse Groulx au chapitre des victoires

Les Saguenéens de Chicoutimi ont disposé des Olympiques de Gatineau par la marque de 5 …