mercredi , 21 octobre 2020
Accueil / Actualités / Boutique La Réserve | La salubrité au cœur des priorités
Boutique La Réserve

La salubrité au cœur des priorités

Certains commerces, comme La Réserve à Arvida, font quant à eux de la salubrité leur priorité.

Les clients qui entrent dans le magasin écologique situé sur le boulevard Mellon à Arvida doivent se laver les mains obligatoirement avant d’entamer leur magasinage dans la section alimentaire. «On accueille les clients un par un pour s’assurer qu’ils connaissent notre fonctionnement et nos règlements», mentionne la gérante du magasin, Allyson Dufour.

Elle souligne que l’hygiène est primordiale à l’intérieur du magasin. «On fait beaucoup de vaisselle, on se lave les mains et la clientèle est vraiment sensibilisée. C’est plaisant, car quand un ustensile tombe par terre, les gens nous le disent pour qu’on puisse le changer. Les gens veulent une bonne salubrité.»

Les contenants de nourriture sont disposés en hauteur afin de ne pas être accessibles aux enfants. Les aliments sont également dispersés par section dans la boutique pour diminuer les risques de contamination. «On a les noix, les riz, les pâtes, les céréales, tout est vraiment séparé par catégorie. On a l’îlot central qui est un peu plus mélangé, mais tout ce qui se ressemble est ensemble», a illustré celle qui travaille à La Réserve depuis son ouverture.

Les personnes souffrant d’allergies alimentaires doivent prendre leurs précautions si elles consomment des aliments vendus en vrac.  Photo : Lilia Gaulin

Des ustensiles précis sont attitrés à chaque produit. «C’était hors de question d’avoir des pelles partagées, a souligné Mme Dufour. Les ustensiles et les comptoirs sont assainis chaque soir. »

Le choix des contenants a été stratégique. « On a sélectionné des plus petits bacs avec des becs verseurs afin d’assurer la fraîcheur et une certaine salubrité. Chaque contenant est lavé au minimum de deux à trois fois par semaine», a-t-elle précisé.

 

 

À propos de Lilia Gaulin

Originaire de l’Estrie, Lilia est passionnée par le sport depuis son plus jeune âge. Joueuse de soccer et de hockey, elle a le rêve un peu fou de couvrir les Jeux olympiques. À son arrivée à Jonquière, elle confirme sa passion pour le monde envoûtant de l’actualité, ce qui vient brouiller les cartes de son avenir. L’ensemble des domaines l’intéresse, mais elle a un petit faible pour l’actualité sportive. Indécise entre la presse écrite, la télévision et la radio, Lilia souhaite toucher à tous les types de médias. L’été dernier, elle a eu le plaisir de travailler en tant que pigiste au journal La Tribune. Cette expérience plus qu’enrichissante est venue assurer son choix de carrière. Le journalisme est pour elle une façon de donner une voix aux gens.

À voir aussi

Saguenay-Lac-Saint-Jean: à deux pas de la zone rouge

  Le directeur régional de la santé publique, Dr Donald Aubin, a indiqué que les 24 à …