mardi , 10 décembre 2019
Accueil / Sports & loisirs / Des saisons de ski plus longues

Des saisons de ski plus longues

Depuis trois ans, les stations de ski du Saguenay-Lac-Saint-Jean ouvrent plus tôt et ferment plus tard, permettant ainsi aux saisons de durer jusqu’à six mois. La durée de la saison 2019-2020 pourrait battre tous les records. 

Myriam Tremblay | myriam.tremblay25@hotmail.com

L’utilisation de canons à neige, la disponibilité de la main-d’œuvre et les changements météorologiques influencent la durée des saisons.

Il y a dis ans, les stations ouvraient à la mi-décembre. aujourd’hui, elles ouvrent plus à la mi-novembre

C’est notamment le cas pour le Mont-Édouard, qui est ouvert depuis le 16 novembre. La responsable des communications, Marie-Ève Carrier, explique que les températures leur permettent de commencer l’enneigement des pistes plus tôt. «Si on ouvre plus tôt, c’est principalement en raison de notre système d’enneigement plus performant.» Les nouveaux canons à neige de la station, située à Anse-Saint-Jean, donnent en effet la chance aux amateurs de glisse de profiter de leur sport favori plus longtemps, de la mi-novembre jusqu’au mois de mai.

Météorologue chez Environnement Canada, Simon Legault affirme que depuis trois ans, les mois de novembre ont été exceptionnellement froids et neigeux. «On ne peut pas conclure que cela va continuer dans le futur. Si dans 10 ans la tendance se maintient, on va pouvoir parler de tendance lourde.» À la fin du mois de novembre, il est dans les normales de saison d’avoir une dizaine de centimètres de neige au sol dans la région.

Pénurie de main-d’œuvre

Avec la variabilité des conditions météorologiques, les stations ont beaucoup de difficulté à trouver de la main-d’œuvre. « Ça nous demande de réorganiser les employés constamment », affirme Marie-Ève Carrier du Mont Édouard. Marie-Josée Fortin a travaillé trois ans au Mont-Lac-Vert, à Héberville, avant de partir pour un travail à temps plein. Lors de sa dernière saison, 29 journées ont été chamboulées en raison de la météo. «C’est complètement fou de gérer la météo. La neige, les moins trente, la glace, ça complique les choses.»

 

À propos de Myriam Tremblay

Myriam Tremblay
Myriam Tremblay est native de Chambord au Lac-Saint-Jean. Du haut de ses 19 ans, elle est philosophe à temps partiel et étudiante en journalisme à temps plein. Elle fait preuve d'un grand esprit critique et elle possède un bon sens de l'observation. Passionnée de musique, Myriam apprécie gratter les cordes de sa guitares ou celles de son ukulélé. Amatrice de grands espaces, elle adore explorer la faune et la flore.

À voir aussi

Saguenéens de Chicoutimi | Jean surpasse Groulx au chapitre des victoires

Les Saguenéens de Chicoutimi ont disposé des Olympiques de Gatineau par la marque de 5 …