Accueil / Sports & loisirs / Les Mercenaires amassent 5000$ pour Roxanne Morin

Les Mercenaires amassent 5000$ pour Roxanne Morin

La Journée Super Bowl des Mercenaires a été une réussite sur toute la ligne. La formation de football senior a amassé 5000 $ pour la jeune Roxanne Morin, atteinte d’une paralysie cérébrale. Elle a accueilli plus de 600 personnes dans le gymnase de l’école secondaire Charles-Gravel du secteur nord de Chicoutimi.

Les Mercenaires ont remis un chèque de 5000$ à Roxanne Morin. (Photo : courtoisie, Stéphanie Pearson)

Le montant a atteint l’objectif initial que les Mercenaires s’étaient fixé et pourrait bien le dépasser une fois les comptes faits. « On a remis le 5000 $ prévu et on en est très heureux. On va faire nos calculs et si on a encore des profits, on va augmenter le montant », a expliqué le vice-président administratif des Mercenaires, Jean-Alexandre Bourdages. Les Mercenaires ont aussi dévoilé qu’un montant de 1000 $ a été amassé pour le centre l’Escale.

M. Bourdages était comblé de voir l’ampleur de l’événement qui en était à une toute première édition. « On a choisi le gymnase de l’école Charles-Gravel parce qu’il peut accueillir 900 personnes, ce qui est beaucoup. On ne s’attendait pas à le remplir. On avait prévu 500 personnes, mais avec 600, on est vraiment content de la réponse des amateurs de football. »

Roxanne Morin est une jeune femme atteinte d’une paralysie cérébrale depuis qu’elle est venue au monde. Roxanne et sa famille tentent d’amasser 50 000 $ afin d’acquérir un bras robotisé qui lui permettra d’être plus autonome. Avec leur campagne, ils ont maintenant amassé plus de 30 000 $.

La joie au rendez-vous

Les amateurs de sports ont pu vivre une soirée mémorable avec la présentation du 54e Super Bowl sur les quatre écrans géants, mais aussi, une après-midi remplie avec la diffusion du match des Canadiens de Montréal. Repas, boissons et jeux pour enfants étaient aussi de la partie.

Les deux rendez-vous sportifs ont été séparés d’une conférence du joueur des Eskimos d’Edmonton dans la Ligue canadienne de football, Maxime Rouyer. Le Français de 25 ans a raconté son parcours de footballeur. Il a mis l’accent sur ses deux années passées avec la formation des Gaillards du Cégep de Jonquière, à son arrivée au Canada en 2013, deux années qui se sont avérées cruciales. Plusieurs autres activités et concours étaient présentés tout au long de la journée.

« Les gens sont arrivés en début d’après-midi. Ils ont eu du plaisir et les commentaires sont vraiment positifs. On va faire notre bilan cette semaine, et voir ce que l’on peut améliorer, mais c’est tellement une belle journée, que je peux garantir qu’on va être de retour. Je ne sais pas si ce sera ici et dans quelle formule, mais il y aura une deuxième édition », a souligné Jean-Alexandre Bourdages.

À propos de Samuel Duchaine

Samuel Duchaine
Originaire de Saint-Hubert sur la Rive-Sud de Montréal, Samuel a effectué un retour sur les bancs d’école, à 25 ans, au Cégep de Jonquière pour réaliser son rêve de devenir journaliste. Après un passage en comptabilité et dans le domaine de la construction, il se sent outillé plus que jamais pour arriver à ses fins. Fonceur, il ne recule devant aucun défi et c’est une des raisons pour laquelle il a accepté un poste au journal Le Quotidien entre sa deuxième et troisième année de technique. Il aime dire que l’on apprend tous les jours et que chaque expérience peut nous servir un jour. Sa passion pour le sport est indéniable et ce, peu importe de quel sport il s’agit. Cependant, sa plus grande force reste sa polyvalence, ce qui lui permet de traiter n’importe quel sujet. Également passionné par la découverte du monde, il souhaite combiner ses deux plus grandes passions dans sa carrière médiatique. Ses deux objectifs, couvrir les Jeux olympiques et gravir l’Everest.

À voir aussi

Les fléchettes, le loisir d’une vie pour Diane Gobeil

  Commencer à jouer aux dards avec un jeu en plastique dans son sous-sol pour …