mercredi , 21 octobre 2020
Accueil / Actualités / Une conférencière inspirante

Une conférencière inspirante

« Le possible est immense. Nous sommes maîtres de notre vie. Avec beaucoup de volonté, de détermination et d’efforts, on peut réaliser de grandes choses », voilà le message que l’humoriste, athlète, conférencière et auteure, Jani Barré, veut que l’on retienne dans sa conférence. 

À sa naissance, la Maskoutaine, de passage au Cégep de Jonquière devant une centaine de personnes, était atteinte d’une maladie appelée l’ostéogenèse imparfaite. Cette dernière touche une personne sur 100 000 et rend les os extrêmement fragiles aux impacts. Depuis le début de sa vie, la conférencière cumule 157 fractures. Par la suite, Mme Barré a subi une cinquantaine d’opérations. Des tiges de métal ont notamment été insérées dans ses os pour la rendre «plus solide et protégée». Deux tiges de métal ont été insérées dans son dos et les chances de survie de cette opération-là étaient de 50%.

La conférencière de 40 ans explique qu’elle a passé la moitié de sa vie à l’hôpital. Photo Rudy Jodoin

Alors qu’elle était épuisée, à l’âge de 12 ans, un «miracle» est survenu : les Hôpitaux Shriners ont annoncé à la dame qu’il y avait un traitement expérimental qui venait d’être testé sur une souris avec des os fragiles. N’ayant plus rien à perdre, la conférencière a accepté d’être «cobaye» pour ce traitement nommé Arédia, qui est appliqué pour la première fois au Canada sur une femme. Ce traitement, aujourd’hui donné à toutes les personnes atteintes d’ostéoporose et tous les enfants avec la même maladie que Mme Barré, a été une véritable «potion magique» pour la battante, puisqu’elle n’a enregistré aucune fracture depuis 17 ans.

 

Un CV imposant

«Je suis assez heureuse d’être en vie, je n’ai aucun regret, s’exclame la femme originaire de Saint-Hyacinthe. Ce n’est pas facile, mais il faut continuer.» Aujourd’hui, la dame mène une vie très active, ayant notamment participé au premier combat de boxe au Québec opposant deux femmes en fauteuil roulant et elle a été la première femme à faire un marathon en fauteuil roulant. Son but est d’inspirer les gens via des conférences dans les écoles. L’auteure d’une biographie intitulée 157 fractures, cumule deux ans d’études à l’École nationale de l’humour. À l’heure actuelle, elle est en tournée avec son spectacle intitulé Tout simplement pas Barré. Dans deux jours, elle prendra l’avion pour aller réaliser son cinquième marathon à Miami.

À propos de Rudy Jodoin

Rudy Jodoin
Maskoutain d’origine, Rudy Jodoin se passionne et se spécialise ensuite dans l’univers de l’automobile. À ce sujet, on peut d’ailleurs le voir dans le Guide de l’Auto 2019, où il a contribué à un match comparatif entre sept VUS de luxe. Il a aussi récemment apparu dans le Guide de l’Auto 2020 où il a participé à un autre match comparatif, mais cette fois-ci, de voitures électriques! Il essaie tant bien que mal de trouver un peu de temps au travers de son horaire d’étudiant chargé pour publier des articles critiques sur un blogue en lien avec les voitures neuves qu’il essaie. À l’été 2019, il a aussi écrit quelques textes pour les Voitures Anciennes du Saguenay-Lac-St-Jean dans la revue La Belle Époque. Rudy est également quelqu’un de très curieux, se passionne pour une panoplie d’autres domaines et aime donner son opinion sur un peu tout de manière assez colorée.

À voir aussi

Saguenay-Lac-Saint-Jean: à deux pas de la zone rouge

  Le directeur régional de la santé publique, Dr Donald Aubin, a indiqué que les 24 à …