Accueil / Actualités / La clinique Familio s’agrandit

La clinique Familio s’agrandit

L’équipe multidisciplinaire Familio, qui se spécialise en santé mentale et en services sociaux pour les familles et les individus, agrandit ses locaux sur la rue Racine pour faire plus de place à neuf nouveaux professionnels.

«Nous avons ouvert au mois de mai et nous sommes passés de 15 à 24 professionnels», explique le fondateur de Familio et directeur clinique, Hugo Lambert. Parmi les spécialistes ajoutés à l’équipe, on peut compter des neuropsychologues, des travailleurs sociaux, des éducatrices spécialisées, des psychologues et des psychoéducatrices. La clinique privée a également ouvert un tout nouveau service de conseils en orientation pour répondre à la demande dans ce domaine.

Familio possède également une clinique à Montréal.

Comptant déjà une orthopédagogue dans ses rangs, l’équipe de Familio élargit ses services dans ce domaine. «Nous avons engagé une autre orthopédagogue, ce qui augmente les disponibilités pour ce service», mentionne M. Lambert. De cette façon, la clientèle nécessitant ce genre de consultations pourra plus facilement et rapidement être servie.

Familio offre déjà aux enfants et aux familles du Saguenay plusieurs services dont des séances d’ergothérapie, un accompagnement en éducation spécialisée et en psychoéducation, une évaluation et un suivi en psychologie et en neuropsychologie, de la méditation familiale, de l’orthopédagogie et des services psychosociaux. La clinique veut aussi offrir du soutien aux couples pour différentes problématiques par le biais de thérapies conjugales.

La clinique est située au-dessus de la boutique Twist, face à l’Hôtel Chicoutimi.

À propos de Gabrielle Morissette

Gabrielle Morissette
Gabrielle Morissette est une vraie native. Originaire de Chicoutimi-Nord et fière de l'être, la jeune saguenéenne n'a pas la langue dans sa poche. Elle a toujours été passionnée par les communications et tout ce qui les entoure. Elle a d'ailleurs fait ses débuts de journaliste en tant que rédactrice en chef du journal étudiant de son école secondaire. Son parcours en ATM est parsemé d'aller-retour entre le pavillon Joseph-Angers et les gymnases du cégep, car elle fait partie de l'équipe de volleyball. Son plus grand rêve? Gérer les communications pour une grande organisation sportive.

À voir aussi

TECFÉE : Le taux de réussite augmente à l’UQAC

Après avoir connu le plus haut taux d’échec au Québec en 2018 avec seulement 23,4 % …