Accueil / Actualités / Journée internationale des droits des femmes | Le Collectif du 8 mars se tourne vers Debbie Lynch-White
Journée internationale des droits des femmes

Le Collectif du 8 mars se tourne vers Debbie Lynch-White

L’intervenante sociale Au Quatre-Temps, Marie-Michelle Dorval est fière de la présence de Debbie Lynch-White pour le souper-conférence du Collectif du 8 mars d’Alma. Photo: Jade Brouillette

Debbie Lynch-White sera la tête d’affiche du souper-conférence organisé par le Collectif du 8 mars d’Alma, qui se tiendra le 6 mars prochain à l’Hôtel Universel d’Alma, en l’honneur de la journée internationale des droits des femmes.

Le collectif, qui regroupe plusieurs organismes syndicaux et féministes, en a fait l’annonce, ce matin, au Centre de femmes Au Quatre-Temps d’Alma. Le regroupement s’est tourné vers la comédienne, chanteuse et conférencière en raison de son énergie et de ce qu’elle dégage en tant que femme. «C’est une femme qui s’intéresse à plusieurs causes sociales. On trouve que ce qu’elle dégage au niveau de son assurance, sa convivialité et sa voix chaleureuse ressemble aux valeurs que l’on a au Lac Saint-Jean», a mentionné l’intervenante sociale au Centre de femmes Au Quatre-Temps, Marie-Michelle Dorval.

Lors de la conférence, la comédienne, qui a entre autres joué le rôle principal dans le film La Bolduc, abordera les thèmes d’acceptation de soi et de différence identitaire. Elle enchaînera ensuite avec un spectacle où elle interprétera des chansons uniquement écrites par des femmes, accompagnée de sa conjointe à la guitare, Marina Gallant.

Les femmes présentes à l’événement seront invitées à participer à une campagne de cartes postales destinées à la ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest. Elles auront à compléter le slogan du collectif de cette année «Féministes de toutes nos forces parce que….». Selon la représentante de la Maison de campagne et d’entraide communautaire du Lac, Germaine Gauthier, les cartes postales serviront à envoyer un message afin que «le gouvernement agisse pour améliorer les conditions de la femme, encore et toujours».

Le collectif fête ses 30 ans de lutte pour la condition féminine cette année, c’est pourquoi les organisatrices de l’événement ont tenu à souligner cet anniversaire en grand.

Au Quatre-Temps toujours fréquenté

Selon la directrice générale du Centre de femmes au Quatre-Temps, Nathalie Lapointe, environ 4500 femmes fréquentent le centre chaque année. Des ateliers pour favoriser l’acceptation de soi sont organisés chaque mois. Le centre offre un environnement accueillant aux femmes vivant avec différentes problématiques. L’établissement accueille toutes les femmes âgées de 14 ans et plus qui souhaitent se créer un réseau ou qui désirent améliorer leur confiance en elle.

À propos de Jade Brouillette

Jade Brouillette
Originaire de Trois-Rivières, Jade est une jeune femme réservée et plein d'ambition. Passionnée de sport, principalement de hockey, et de journalisme depuis son tout jeune âge, elle a atteint la première étape de son objectif de devenir journaliste, alors qu'elle a été stagiaire au Nouvelliste le temps d'un été. Après avoir étudié en langues-études au secondaire en plus d'aller chercher un diplôme collégial dans ce domaine qui l'a toujours intéressée, elle a décidé de faire le grand saut à 19 ans et a déménagé à plus de trois heures de chez elle, pour étudier en journalisme. Son plus grand rêve est de couvrir les Jeux olympiques et elle adorerait également apprendre le russe.

À voir aussi

TECFÉE : Le taux de réussite augmente à l’UQAC

Après avoir connu le plus haut taux d’échec au Québec en 2018 avec seulement 23,4 % …