Accueil / Actualités / Deux dirigeants de Tact sur la liste des lobbyistes de Gazoduq

Deux dirigeants de Tact sur la liste des lobbyistes de Gazoduq

Le co-porte-parole de la Coalition Fjord, Adrien Guibert-Barthez, dénonce les «liens trop étroits entre GNL, Promotion Saguenay et Tact». Photo: Titouan Bussiere

Deux membres haut placés de la firme de relations publiques Tact sont inscrits sur la liste des lobbyistes de Gazoduq. Tact est la firme qui a été mandatée par Promotion Saguenay pour un service d’«accompagnement dans l’acceptabilité sociale des grands projets».

C’est ce que dénonce la Coalition Fjord, dans un communiqué de presse émis le 12 février. «Il y a un problème démocratique énorme, les citoyens n’ont pas le même pouvoir que les lobbyistes, et on ne sait pas ce qu’ils font», mentionne le co-porte-parole de la Coalition Fjord, Adrien Guibert-Barthez.

Les deux personnes en question sont Jonathan Gagnon, vice-président, et Mélissa Coulombe-Leduc, directrice de Tact. Vérifications faites, ils sont effectivement inscrits sur le registre des lobbyistes du Québec, sous contrat pour Gazoduq. Contactés en après-midi jeudi, il n’a pas été possible de leur parler.

Questionné sur l’éthique que pose ce potentiel conflit d’intérêts, Promotion Saguenay n’a pas souhaité répondre à nos questions. «M.Bérubé répond aux journalistes depuis hier, c’est terminé, nous ne faisons plus d’entrevues à ce sujet», a déclaré la responsable des communications de Promotion Saguenay, Sonia Tremblay.

La porte-parole du mouvement Je crois en ma région, Karine Trudel, n’a pas non plus souhaité répondre à nos questions. «Ça sort de mon champ d’intérêt, je ne veux pas répondre n’importe quoi», a-t-elle décidé.

«Avant d’émettre un jugement sur ce qu’il se passe, il faut que la population soit au courant, déclare Adrien Guibert-Barthez. On croit à l’intelligence collective, notre rôle consiste à informer la population, elle se rendra compte par elle-même que quelque chose ne va pas.»

Dans son communiqué, la Coalition Fjord affirme que cette information représente un «conflit d’intérêts flagrant».

Un lobby, ou groupe de pression, vise à influencer la prise de décisions, ou à défendre des intérêts d’institutions publiques détentrices de pouvoir. Au Québec, la loi 56 sur le lobbyisme a pour objectif d’assurer la transparence des activités de lobbyisme.

À propos de Titouan Bussiere

Titouan Bussiere
Titouan Bussiere est né en France, à Grenoble. Après 10 ans dans les belles Alpes, il part habiter en Nouvelle-Calédonie, dans l’océan pacifique, avant de partir pour la Réunion, une petite île de l’océan indien. Après le bac français, la curiosité de Titouan et son intérêt pour la radio l’amènent au cégep de Jonquière. Là, son grand intérêt pour le journalisme d’investigation et la radio se confirment. Batteur de rock depuis l’âge de 9 ans, Titouan est passionné de musique mais également de photographie.

À voir aussi

TECFÉE : Le taux de réussite augmente à l’UQAC

Après avoir connu le plus haut taux d’échec au Québec en 2018 avec seulement 23,4 % …