vendredi , 21 février 2020
Accueil / Actualités / Salle comble pour s’opposer aux grands projets

Salle comble pour s’opposer aux grands projets

La rencontre organisée avec les députées de Québec solidaire Catherine Dorion et Ruba Ghazal pour lutter contre les grands projets a réuni environ 200 personnes jeudi soir au café Cambio de Chicoutimi.

Le café Cambio était plein à craquer jeudi soir grâce à la présence des deux députées solidaires, Catherine Dorion et Ruba Ghazal.
Le café Cambio était plein à craquer jeudi soir grâce à la présence des deux députées solidaires, Catherine Dorion et Ruba Ghazal. Photo : Samuel Morin

D’entrée de jeu, la députée de Mercier Ruba Ghazal a tenu à faire taire les détracteurs de Québec solidaire. «À tous ceux qui disent qu’ils n’ont pas besoin des gens de Montréal et de Québec pour leur montrer quoi faire, eh bien ce qui se passe au Saguenay se passe au Québec, donc ces projets-là, ça nous concerne tous», a lancé la députée. Plus tard, Catherine Dorion a renchéri en expliquant que sa collègue et elle étaient là pour venir en aide aux groupes de militants environnementaux de la région qui tentent de se faire entendre.

Catherine Dorion a ajouté que le crédit de cet événement revient à toutes les personnes qui se sont déplacées. «Ce n’est pas grâce à Ruba et moi si l’événement de ce soir est un franc succès. Au contraire, c’est grâce à vous qui vous êtes déplacés en si grand nombre pour militer.»

Accès limité

Malheureusement pour certains militants, ainsi que la porte-parole du mouvement «Je crois en ma région» Karine Trudel, l’accès à l’établissement était limité à 200 personnes. Ils n’ont pas pu accéder à l’événement. Cette règle a été mise en place pour des questions de sécurité.

Tout au long de la soirée, des bénévoles de Québec solidaire ont recueilli des signatures pour les gens qui étaient intéressés à manifester contre les grands projets. Tous les signataires seront bientôt contactés et recevront des invitations pour d’autres événements qui seront organisés. De plus, une boîte «Carbone boréal» a été mise à la disponibilité des gens qui pouvaient offrir des dons. Chaque don recueilli servira à la plantation d’arbres.

À propos de Samuel Morin

Samuel Morin
Samuel Morin est un jeune homme de 19 ans originaire de Jonquière. Il est un passionné de sport et des communications. Pour lui, le journalisme était un choix logique pour pouvoir lier ses deux passions.

À voir aussi

«La vie de couple n’est pas un conte de fées» – Cindy Boulianne Gagnon, sexologue

La sexologue bachelière Cindy Boulianne Gagnon est d’avis que la vie de couple n’est pas …