mercredi , 21 octobre 2020
Accueil / Actualités / Le mouvement citoyen pour GNL Québec appuyé par Pettersen

Le mouvement citoyen pour GNL Québec appuyé par Pettersen

Le conseiller du district 7 Marc Pettersen se dit prêt à appuyer le mouvement citoyen soutenant GNL Québec, mais ne s’impliquera pas directement dans les activités de celui-ci. Il estime qu’un mouvement citoyen aura plus d’impact qu’un mouvement géré par des politiciens.

Avec la création du groupe Facebook «Pour GNL Québec à Saguenay», groupe qui a déjà dépassé le cap des 30 000 membres, M. Pettersen sera prêt à l’aider si le groupe le demande. «S’ils font une manifestation, je serai le premier à leur donner un coup de main. Mais c’est sûr qu’un mouvement citoyen est bien plus fort qu’un mouvement avec des politiciens, tout particulièrement dans ce dossier», a exprimé le conseiller en marge de la séance du conseil d’arrondissement de Chicoutimi, mardi.

M. Pettersen n’entend pas écouter les modifications du projet conseillées par des gens des grandes villes. «Moi, me faire dire par des gens du Plateau Mont-Royal ou de Limoilou qu’on devrait remplacer GNL par de vagues projets, je n’aime pas ça.» Comme GNL créerait environ 6000 emplois dans la région, l’occasion n’est pas à rater selon le conseiller du district 7.

Un triste débat

Le conseiller du district 8, Simon-Olivier Côté, trouve pour sa part décevant de devoir polariser le débat sur GNL. «Ce sont des discours de sourd d’un côté comme de l’autre, tout le monde s’envoie des pointes et il n’y a pas de vrai dialogue. (…) Tout le monde se campe de son côté sans attendre les informations du BAPE, et c’est très dommage de voir ça.»

M. Côté estime qu’il serait plus avantageux d’attendre toutes les informations du Bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE) avant de tirer des conclusions.

À propos de Samuel Montigny

Samuel Montigny
Samuel est un jeune homme de 20 ans originaire du petit village de Saint-Justin, en Mauricie. De nature enjouée, quoique introverti, il parle peu, mais il est toujours là pour poser un sourire sur le visage de ses collègues. Depuis son tout jeune âge, Samuel a une grande passion pour la radio. Il souhaite ardemment devenir journaliste à la radio. Il est également un très grand passionné de théâtre. Il a fait partie d'une vingtaine de productions, autant sur scène que dans la régie, à s'occuper de l'éclairage. Samuel est déterminé à progresser dans sa carrière de journaliste et à vivre de nombreuses aventures.

À voir aussi

Saguenay-Lac-Saint-Jean: à deux pas de la zone rouge

  Le directeur régional de la santé publique, Dr Donald Aubin, a indiqué que les 24 à …