dimanche , 5 juillet 2020
Accueil / Équipe / Le Maradon des Inuk amasse 18 000$

Le Maradon des Inuk amasse 18 000$

Le Maradon des Inuk a permis d’amasser 18 000$ pour le sport universitaire de l’UQAC.
Photo : Samuel Bouchard-Beaudoin

La 8e édition du Maradon des Inuk, présenté jeudi soir, a permis d’amasser 18 000$ pour les équipes sportives de l’UQAC, soit 5000$ de moins que l’année dernière.

Samuel Bouchard-Beaudoin

samuelbouchardbeaudoin@hotmail.com

Malgré la baisse de 5000$ en comparaison avec la dernière édition, le directeur des Services et aménagements sportifs  et directeur du Service des immeubles et équipements, Frédéric Desgagné était très heureux. «C’est notre plus grosse activité de financement pour le sport universitaire. Ça va permettre de couvrir les frais de déplacement et les frais de compétition. C’est 100% pour nos athlètes», a-t-il expliqué.

C’est dans une ambiance festive que cette édition de l’évènement a été lancé au Pavillon sportif de l’UQAC. Environ 300 coureurs dispersés en 27 équipes se sont donnés le défi de courir un marathon (42 km) à relais sur la piste de course intérieure.

Pour cette édition, la direction de l’UQAC a demandé aux Saguenéens de Chicoutimi d’agir comme président d’honneur. Des membres de l’organisation, l’entraîneur Yannick Jean et deux joueurs de l’équipe, le capitaine Rafaël Harvey-Pinard et Félix Bibeau étaient présents pour l’occasion. Les Sags n’ont pas hésité à accepter la demande de l’UQAC. «On a le même objectif : les études. Donc, ça a été un match naturel, ils nous ont approchés, ça nous a fait plaisir d’accepter et de les aider à ramasser 18 000$», a mentionné le directeur des opérations des Saguenéens de Chicoutimi, Serge Proulx.

«Les Saguenéens, ce n’est pas juste une équipe de hockey, c’est une organisation qui a beaucoup à cœur le côté communautaire. La mission première des Saguenéens est d’être rassembleurs et les évènements comme celui-là rassemblent les gens», a-t-il déclaré par la suite.

Un évènement apprécié des participants

Sonia Morneau qui a participé à toutes les éditions du Maradon des Inuk explique qu’il s’agit d’un beau défi à relever en équipe. «Une course comme celle-là nous soude et améliore notre esprit d’équipe. Ça tient en forme et en plus, on le fait pour une bonne cause», a raconté la dame, quelques minutes avant de retourner en piste.

À propos de Samuel Bouchard Beaudoin

Samuel Bouchard Beaudoin
Samuel est un jeune homme de 19 ans qui provient de la ville de Joliette dans Lanaudière. Avec sa personnalité aussi colorée que les bas dans ses pieds, l'énergie qui est emmagasinée dans ses cinq pieds et huit pouces est infinie. Il est très courant de le voir dans le gymnase ou sur les terrains de sport extérieurs, lui qui est passionné par l'activité physique. Il est un grand passionné de baseball auquel il a offert les 13 dernières années de sa vie au travers des meilleures catégories de la province. Plus souvent qu'autrement, vous verrez Samuel avec un grand sourire aux lèvres.

À voir aussi

La décroissance dans tous ses états

Le point fort de la décroissance est de révéler les maux de notre société, au …