mercredi , 21 octobre 2020
Accueil / Sports & loisirs / Une victoire signée Dawson Mercer

Une victoire signée Dawson Mercer

Dawson Mercer a marqué deux fois en plus de récolter deux aides pour mener les Saguenéens de Chicoutimi à la victoire contre les Olympiques de Gatineau par la marque de 7 à 4 au mardi soir.

Avec sa soirée de quatre points, Mercer a atteint le plateau des 150 points en carrière dans la LHJMQ, au grand plaisir des 2351 spectateurs réunis Centre Georges-Vézina. Bien que le pointage final ne montre qu’un écart de trois buts, les Saguenéens (39-11-6) ont complètement dominé les Olympiques (21-32-6) notamment, 51 à 24 au chapitre des tirs au but.

Les Saguenéens ont été beaucoup plus convaincants que dans les derniers matchs. L’intensité et l’engagement était au rendez-vous pour les troupes de Yanick Jean. (Photo : Pierrick Pichette)

La performance des Sags a grandement réjoui leur entraîneur-chef, Yanick Jean. « Le résultat est bon, mais l’engagement, ça ne se compare pas. J’ai vu 20 joueurs qui voulaient gagner. » Il a également tenu à souligner la performance de quatre points de Dawson Mercer. « Il a été impressionnant ce soir. »

Yanick Jean était satisfait de voir son équipe conserver l’avance en troisième, une facette de jeu qui était plus difficile pour les siens dernièrement. « On était fragile dernièrement dans ces moments-là. Je pense qu’on a bien répondu. On a arrêté de se poser des questions et on a continué de mettre de la pression au lieu de jouer sur les talons. On voulait avoir l’instinct du tueur, ce que l’on n’avait pas dernièrement et on a trouvé un moyen. »

Les locaux ont commencé le match en force. Dès la deuxième minute de jeu, Dawson Mercer a profité d’une bourbe d’Olivier Boutin derrière son filet pour récupérer le disque à la droite du gardien Rémi Poirier. Mercer est revenu devant et habillement, il a logé la rondelle dans la partie supérieure pour ouvrir la marque.

La réplique est venue aussi rapidement. Une minute plus tard, William Dagenais a récupéré une rondelle déviée avant de la placer dans une cage béante et créer l’égalité.

Les Bleus ont repris les devants à deux occasions, mais chaque fois, les visiteurs sont revenus de l’arrière dans la minute suivante, si bien que la période s’est terminée 3 à 3.

Les Sags ont resserré leur jeu défensif en deuxième et se sont mis à dominer, mais Poirier avait d’autres intentions alors qu’il a bloqué les 20 premiers lancers dirigés vers sa cage.

À force d’essayer, les Bleus ont réussi à percer la muraille de Poirier. Raphaël Lavoie et Justin Ducharme ont marqué dans la dernière minute de la deuxième pour faire 5 à 3. Les Sags ont tiré 23 fois sur Poirier contre seulement quatre pour les Olympiques sur Alexis Shank au cours de la médiane.

La troisième n’a été qu’une formalité pour les Sags qui ont continué d’avoir le dessus sur leurs rivaux. Félix Bibeau, deux fois, et David Aebischer se sont échangé des buts sur l’avantage numérique et faire 7 à 4.

Les Saguenéens reprendront l’action dès jeudi alors que les meneurs de l’association Est, devant les Sags, les Wildcats de Moncton (44-12-1), seront les visiteurs au Centre Georges-Vézina à compter de 19 h 30.

À propos de Samuel Duchaine

Samuel Duchaine
Originaire de Saint-Hubert sur la Rive-Sud de Montréal, Samuel a effectué un retour sur les bancs d’école, à 25 ans, au Cégep de Jonquière pour réaliser son rêve de devenir journaliste. Après un passage en comptabilité et dans le domaine de la construction, il se sent outillé plus que jamais pour arriver à ses fins. Fonceur, il ne recule devant aucun défi et c’est une des raisons pour laquelle il a accepté un poste au journal Le Quotidien entre sa deuxième et troisième année de technique. Il aime dire que l’on apprend tous les jours et que chaque expérience peut nous servir un jour. Sa passion pour le sport est indéniable et ce, peu importe de quel sport il s’agit. Cependant, sa plus grande force reste sa polyvalence, ce qui lui permet de traiter n’importe quel sujet. Également passionné par la découverte du monde, il souhaite combiner ses deux plus grandes passions dans sa carrière médiatique. Ses deux objectifs, couvrir les Jeux olympiques et gravir l’Everest.

À voir aussi

Les fléchettes, le loisir d’une vie pour Diane Gobeil

  Commencer à jouer aux dards avec un jeu en plastique dans son sous-sol pour …