Accueil / Actualités / Opération Enfant Soleil | 110 781 $ pour les nouveau-nés de la région
Opération Enfant Soleil

110 781 $ pour les nouveau-nés de la région

Dans le cadre de sa tournée provinciale des hôpitaux, la fondation Opération Enfant Soleil a annoncé jeudi la remise du montant de 110 781 $ au CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, afin de financer l’achat d’appareils médicaux conçus pour les bébés, dans les centres hospitaliers.  

Le 45 000 $ remis à l’Hôpital d’Alma permettra l’achat d’une table chauffante pour réanimer un nouveau-né en état de détresse. L’Hôpital de Chicoutimi pourra, quant à lui, compter sur l’aide de 23 650 $ pour faire l’acquisition d’un «optiflow junior», permettant l’oxygénation et la ventilation des nourrissons.

L’Hôtel-Dieu de Roberval se procurera, avec la somme de 23 000 $, une table de soins néonataux pour stabiliser les nouveau-nés, tandis que l’Hôpital de Dolbeau-Mistassini utilisera les 19 131 $ qui lui ont été versés pour acheter et installer un moniteur de surveillance pour les bébés.

À ce jour, près de 1 783 051 $ ont été versés par la fondation dans la région pour aider les enfants en période d’hospitalisation. La porte-parole d’Opération Enfant Soleil, Camille DG (en bas au centre), a tenu à remercier leurs nombreux partenaires de la région pour les fonds amassés. On compte parmi eux le Costco de Chicoutimi, le Cégep de Jonquière et Desjardins.
À ce jour, près de 1 783 051 $ ont été versés par la fondation dans la région pour aider les enfants en période d’hospitalisation. La porte-parole d’Opération Enfant Soleil, Camille DG (en bas au centre), a tenu à remercier leurs nombreux partenaires de la région pour les fonds amassés. On compte parmi eux le Costco de Chicoutimi, le Cégep de Jonquière et Desjardins.

Pour la porte-parole de la fondation, Ève-Marie Lortie, mieux équiper les régions permet de garder les bébés malades près de leur milieu de vie et de leur famille. «Un des projets vraiment importants pour Opération Enfant Soleil, c’est de redonner de l’argent en région. Quand un enfant est malade et qu’il doit être transporté ailleurs, ça crée un stressimmense pour sa famille», a-t-elle soutenu en conférence de presse, à l’Hôpital de Chicoutimi.

«Il n’aurait jamais été possible de sauver mon fils sans l’aide d’Opération Enfant Soleil», a raconté sur place un jeune père, Alexandre Girard, dont l’enfant est atteint depuis sa naissance d’un type très rare d’épilepsie. Déplacé en avion-ambulance de l’Hôpital de Chicoutimi au Centre mère-enfant Soleil du CHU de Québec, le petit a suivi d’innombrables traitements qui lui ont sauvé la vie.

«Les appareils auxquels on a eu recours n’ont pas seulement été utilisés par notre fils. Ils servent à beaucoup d’autres enfants également, et c’est pour ça qu’il est important de financer la cause», a-t-il ajouté.

«Les appareils auxquels on a eu recours n’ont pas seulement été utilisés par notre fils. Ils servent à beaucoup d’autres enfants également, et c’est pour ça qu’il est important de financer la cause», a-t-il ajouté.

À ce jour, près de 1 783 051 $ ont été versés par la fondation dans la région pour aider les enfants en période d’hospitalisation. La porte-parole d’Opération Enfant Soleil, Camille DG (en bas au centre), a tenu à remercier leurs nombreux partenaires de la région pour les fonds amassés. On compte parmi eux le Costco de Chicoutimi, le Cégep de Jonquière et Desjardins.

À propos de Antoine Pelland-Ratté

Antoine Pelland-Ratté
Originaire de Saint-Augustin-de-Desmaures, on pourrait décrire Antoine Pelland-Ratté comme un véritable amoureux de la pensée. Jouer l’avocat du diable, explorer de nouveaux concepts atypiques et s’impliquer dans des projets diversifiés font partie de ses activités favorites qui définissent pleinement sa personnalité et ses intérêts. Il tire d’ailleurs ce petit penchant pour les loisirs intellectuels de son parcours sinueux à travers tous les domaines de l’art et des sciences humaines. On parle ici de musique, de théâtre, de dessin, de peinture, de sculpture, d’histoire, et bien sûr, de politique. En effet, son implication politique dans la vie étudiante est ce qui justifie le mieux son penchant revendicateur. C’est d’ailleurs cette vive passion pour l’apprentissage des rouages de la politique qui l’a mené, en 2017, à s’enraciner en Art et technologie des médias, dans le profil « journalisme ». Après ses études collégiales, il envisage de réaliser un Baccalauréat intégré en relations internationales et affaires publiques à l’Université Laval, afin d’acquérir au travers de son parcours des compétences qui lui permettront d’enjoliver sa communauté, et ce, à travers l’art de la politique.

À voir aussi

Joé Perron de Joé Homme-orchestre

Huit artistes passent de la scène au petit écran

Le réseau Objectif scène et MaTv Saguenay—Lac-Saint-Jean créent un nouveau partenariat, « Le 5 à 7 …