Accueil / Sports & loisirs / Pagliarulo brille et les Sags l’emportent

Pagliarulo brille et les Sags l’emportent

Les Saguenéens de Chicoutimi ont joué un match défensif sans faille et le gardien Carmine-Anthony Pagliarulo a été parfait pour aider son équipe à disposer aisément du Drakkar de Baie-Comeau par la marque de 5 à 0 mercredi soir au Centre Georges-Vézina.

Pagliarulo a été intraitable sur les 20 tirs dirigés vers lui, en route vers son premier blanchissage dans l’uniforme des Sags et son deuxième en carrière dans la LHJMQ, au grand plaisir des 3125 spectateurs. À l’autre bout, Raphaël Lavoie et Tristan Pelletier ont marqué deux fois chacun contre Justin Bourque, qui a encaissé la défaite à son premier départ dans le circuit Courteau.

Les Saguenéens (45-12-6) n’ont pas donné beaucoup d’espace au Drakkar (24-29-11) qui n’a pas obtenu de grandes chances de marquer. L’entraîneur-chef des Bleus, Yanick Jean, a souligné le travail défensif des siens. «On n’a pas besoin de tricher pour générer des chances de marquer. Si on joue bien défensivement, de façon hermétique, on va en marquer des buts et on en a la preuve.»

Le pilote a également souligné le travail de son gardien. «Il faut lui rendre crédit. Il a eu quelques départs difficiles, mais il joue du hockey solide depuis quelques matchs. Il se comporte comme un gars mature qui n’a pas eu peur de se dire : je dois faire mieux. Il s’est organisé pour faire mieux et il a pris contrôle de la situation.»

C’est un effort collectif qui a permis aux Sags de l’emporter 5 à 0 sur le Drakkar de Baie-Comeau. (Photo : Samuel Duchaine)

Yanick Jean a également eu de bons mots pour ses joueurs de soutien qui ont livré une belle performance, notamment les défenseurs Michaël Pellerin et Hugo Savinsky. «Avoir des gars comme Pellerin et Savinsky, qui ne disent pas un mot, qui jouent à l’avant en raison des blessés, et qui font un travail comme ça, aussi efficace, ils font preuve d’une maturité incroyable, montre un leadership et une bonne humeur contagieuse.»

Un match à sens unique

Le premier vingt a été tout à l’avantage des Sags. À mi-chemin en première, Raphaël Lavoie a servi une tasse de café à Étienne Arseneau avant de s’amener au filet et déjouer Justin Bourque d’un tir vif.

L’espoir des Oilers d’Edmonton est revenu à la charge quelques minutes plus tard. Durant un avantage numérique, Lavoie s’y est pris à deux fois avant de battre Bourque qui était déjà allongé sur la glace après un premier arrêt, pour faire 2 à 0 tout juste avant la fin de la période.

La deuxième a été l’affaire des deux gardiens. Pagliarulo et Bourque se sont illustrés des deux côtés de la patinoire. Le portier des Sags a notamment brillé avec un arrêt spectaculaire de la mitaine sur Raivis Ansons. À l’autre bout, son opposant a frustré Lavoie in extrémis de la jambière pour l’empêcher d’obtenir le tour du chapeau.

Les Sags n’ont pas perdu de temps en troisième pour accentuer l’écart. Tristan Pelletier a redirigé la passe d’Artemi Kniazev derrière Bourque après seulement huit secondes d’écoulées à la période pour porter l’avance à trois buts.

À son tour, Pelletier a doublé la mise. Sur une attaque à trois contre deux, son tir a dévié sur le défenseur avant de faire un bond capricieux sur la glace et se retrouver dans la cage de Bourque.

Le travail de démolition s’est poursuivi en fin de troisième quand Christophe Farmer a profité des largesses de la défensive pour s’isoler dans le centre de l’enclave et marquer le cinquième but des Sags.

Les Saguenéens seront de retour sur la glace du Centre Georges-Vézina vendredi. Pour l’occasion, les Tigres de Victoriaville (26-28-9) seront les visiteurs, dans ce qui sera l’avant-dernier duel à domicile pour les Bleus cette saison.

À propos de Samuel Duchaine

Samuel Duchaine
Originaire de Saint-Hubert sur la Rive-Sud de Montréal, Samuel a effectué un retour sur les bancs d’école, à 25 ans, au Cégep de Jonquière pour réaliser son rêve de devenir journaliste. Après un passage en comptabilité et dans le domaine de la construction, il se sent outillé plus que jamais pour arriver à ses fins. Fonceur, il ne recule devant aucun défi et c’est une des raisons pour laquelle il a accepté un poste au journal Le Quotidien entre sa deuxième et troisième année de technique. Il aime dire que l’on apprend tous les jours et que chaque expérience peut nous servir un jour. Sa passion pour le sport est indéniable et ce, peu importe de quel sport il s’agit. Cependant, sa plus grande force reste sa polyvalence, ce qui lui permet de traiter n’importe quel sujet. Également passionné par la découverte du monde, il souhaite combiner ses deux plus grandes passions dans sa carrière médiatique. Ses deux objectifs, couvrir les Jeux olympiques et gravir l’Everest.

À voir aussi

Dernier coup de pédale pour les Gazelles

  Le club de vélo Les Gazelles de Laterrière a roulé pour une dernière année …