Accueil / Non classé / Les dessous effrayants du sommeil

Les dessous effrayants du sommeil

Le sommeil est un moment reposant et agréable, une étape quotidienne qui semble anodine et inoffensive. Si on vous disait que vous pouviez vivre l’expérience la plus effrayante de votre vie, simplement en allant dormir, retourneriez-vous au lit aussi facilement ce soir ?

La paralysie du sommeil est un phénomène étrange, peu connu de la population, et qui est pourtant plus fréquent qu’on pourrait le penser. Environ 8 % de la population mondiale l’aurait déjà expérimentée, selon un article du magazine Slate. Ce trouble du sommeil, qui fait partie de la classification des parasomnies, au même titre que le somnambulisme, est associé au sommeil paradoxal et peut se produire au moment de l’endormissement ou du réveil.

Ce qui rend la paralysie du sommeil si effrayante est qu’elle se caractérise par une atonie musculaire prolongée, plus précisément la diminution du tonus des muscles squelettiques. Ce phénomène s’enclenche normalement lors du sommeil afin d’éviter qu’une personne reproduise les actions de son rêve, explique le chercheur du Centre d’étude des conditions de vie et des besoins de la population, Luc Laberge. Cependant, il peut parfois se prolonger lors de la transition entre veille et sommeil. C’est à ce moment précis que la personne touchée vit un épisode de paralysie du sommeil. La victime est donc éveillée et peut voir ce qui se passe autour d’elle, mais elle est incapable de bouger ou de parler.

Véritable film d’horreur

Dans certains cas sévères, la paralysie du sommeil peut être accompagnée d’hallucinations ou d’une sensation d’une présence étrangère près de soi. Ces hallucinations, qui peuvent être auditives, visuelles et même tactiles sont la plupart du temps menaçantes et combinées à un sentiment de peur et de danger imminent. La personne atteinte vit donc un véritable cauchemar éveillé.

La durée de ces moments est très variable et seulement, selon M. Laberge, un très petit échantillon de personnes, ayant déjà vécu un épisode de paralysie du sommeil, vivra aussi des hallucinations de ce genre. Ce phénomène reste cependant bien réel et peut aller, dans des cas extrêmes, jusqu’à causer une peur de s’endormir.

Dans la culture populaire

Au cours des dernières années, de plus en plus de personnes ont commencé à aborder le sujet des paralysies du sommeil, si bien qu’elles sont devenues l’inspiration de quelques films d’horreur, comme Mara (2018), Parasomnie (2018) et Dead Awake (2016). Le trouble a aussi été abordé dans le documentaire The Nightmare, produit par Netflix, qui a pour but de démystifier le phénomène en allant à la rencontre de personnes l’ayant déjà vécu.

À propos de Mikaël Leblanc

Mikaël Leblanc
Mikaël est natif de Trois-Rivières et est passionné de sport depuis sa tendre enfance. Il a débuté sa carrière en couverture sportive à l'âge de 15 ans pour le défunt webmagazine Versus Football. Depuis, il n'a jamais cessé de parcourir les lignes de côté des terrains de Québec, que ce soit comme journaliste, joueur ou entraineur. Malgré tout, il n'est pas qu'un homme de sport, lui qui se passionne pour la psychologie et la sociologie. Il n'hésitera d'ailleurs pas à vous parler de ces sujets pendant des heures si vous lui demandez. Il est aussi quelqu'un qui aime tout savoir sur ce qui se passe autour de lui et est donc toujours à la recherche de nouvelles informations. Faisant constamment preuve de caractère et de détermination, il est assez difficile de lui cacher quelque chose et bonne chance si vous vous engagez dans un débat avec lui.

À voir aussi

Le restaurant Lucerne célèbre ses 50 ans

«La restauration, c’est une passion. Toutes ces années d’expérience m’ont appris une chose : si tu …