dimanche , 5 décembre 2021

Journées de la culture: Aisselles et Bretelles de passage à Dolbeau-Mistassini

À l’occasion des Journées de la culture, la pièce Aisselles et Bretelles a été présentée à la Salle Desjardins/Maria-Chapeleine de  Dolbeau-Mistassini, samedi dernier. C’est la directrice artistique du Théâtre Cri, Guylaine Rivard, qui est à l’origine de ce monologue qui compte pas loin d’une trentaine de représentations depuis août 2019.

Décrit comme un « strip-tease » pour tous par l’interprète, le décor est dans le déguisement de Mme Rivard, qui a mis plus de 1000 heures à le confectionner. Au fil de l’histoire, celle-ci enlève des morceaux de costume qui amènent à un décor et à des personnages différents, le tout en mélangeant actualité et les contes fantastiques de notre enfance pour créer une histoire pour les jeunes et les moins jeunes.

Une réussite pour la tournée estivale

Aisselles et Bretelles est l’une des pièces qui ont été présentées à la foule durant la tournée estivale du Théâtre CRI. Malgré la pandémie, la tournée a connu un franc succès partout à travers le Québec. « Je crois que nous avons reçu des appels que nous n’aurions jamais reçus sans les règles de distanciation sociale », a confié Mme Rivard avant d’ajouter qu’en étant seule sur scène, c’était beaucoup plus facile de ne pas contaminer personne.

Étant deux petites pièces qui avaient déjà pour but d’être jouées un peu partout, Aisselles et Brettelles ainsi qu’Itinérance ont fait autant les salles que les terrains de camping. « Itinérance, je l’ai jouée sur une table de pique-nique. Si je voulais je pourrais la jouer sur le toit de mon Westfalia », a-t-elle mentionné en riant. Ce sont les éléments de ce genre qui ont permis au Théâtre CRI d’avoir une belle tournée estivale qui se complétera dans les prochains mois.

D’ailleurs, la tournée estivale se complétera prochainement avec des représentations d’Aisselles et Bretelles à Jonquière à la Salle Pierrette-Gaudreault ainsi qu’à Verchères sur la Rive-Sud en plus de présenter Itinérance à l’occasion de la Nuit des sans-abri à Cowansville.

À propos de Cédrick Boulianne

Originaire de Dolbeau-Mistassini au Lac Saint-Jean, Cédrick Boulianne est un jeune homme de 21 ans passionné de sports. Il a complété son DEC en sciences de la nature au Cégep de Saint-Félicien dans le but de devenir kinésiologue. Cependant, il a remis son futur en question et devenir journaliste sportif s’est avéré son plus grand souhait. Bien que le sport soit sont «dada», son passé scientifique fait qu’il s’intéresse aussi à ce domaine, en plus d’avoir un petit côté culturel. Il l’a développé en étant comédien dans le film La Cicatrice de Jimmy Larouche à l’âge de 12 ans. Malheureusement, le jeune homme a dû prendre sa retraite de l’Union des artistes a un très jeune âge ne désirant pas continuer dans ce domaine. Très énergique, Cédrick est toujours prêt à vouloir faire des blagues pour faire rire les autres avec des jeux de mots qui ne sont pas si drôles que ça. Avec un bel esprit d’équipe, il aime travailler avec les gens pour apprendre de nouvelles choses à chaque jour.

À voir aussi

BULLE

Prendre un accent : question de s’intégrer

Établie au Québec depuis 20 ans, le marseillais d’origine, Marc Guiol se surprend à prendre …