mercredi , 21 octobre 2020
Accueil / Actualités / Frais de stationnement non remboursés : les utilisateurs du Pavillon sportif en attente

Frais de stationnement non remboursés : les utilisateurs du Pavillon sportif en attente

 

Le remboursement des vignettes de stationnement se fait attendre pour les clients du Pavillon sportif.
Photo : Cloé Hudon

La décision du Pavillon sportif de l’UQAC de ne pas rembourser la vignette de stationnement jusqu’à maintenant suscite de la grogne chez les utilisateurs.

Des clients du Pavillon sportif se sentent délaissés et considèrent que comme ils n’ont pas utilisé l’aire de stationnement en raison de l’annulation des cours, ils auraient dû recevoir un remboursement.

C’est un montant de 67 dollars qui a été déboursé par les usagers pour avoir accès au stationnement de l’UQAC. Maxime Naud est membre du centre depuis plusieurs années. L’athlète a renouvelé son inscription au Pavillon en août 2019 et il a acheté une vignette pour garer son véhicule durant les différents entrainements qui ont lieu en soirée. « Je considère quand on paye pour un service, normalement si l’entreprise ne peut pas rendre le service, elle devrait rembourser les frais », fait-il valoir.

Jennily Dufour se retrouve dans une situation semblable. Elle a acheté sa vignette en mars dernier et elle s’est sentie abandonnée par l’UQAC. « Ça fait quelques semaines que je me dis que je devrais appeler pour recevoir de l’information supplémentaire sur le remboursement des frais de stationnement. Je trouve ça ordinaire et je n’ai toujours pas de réponse », explique Mme Dufour.

Quant aux cours qui ont été annulés, les usagers ont le choix entre un crédit ou un remboursement. Devant l’incertitude, plusieurs penchent vers la deuxième option. Différents usagers interrogés par La Pige ont confirmé qu’il est difficile joindre les responsables.

Questionnée à ce sujet, l’agente d’information de l’UQAC, Marie-France Audet a mentionné que l’institution est présentement en discussion pour trouver une solution vis-à-vis les frais de stationnement pour les clients du Pavillon sportif.

À propos de Cloé Hudon

Cloé Hudon
Native du Saguenay, Cloé Hudon est une mordue des communications. C’est lors de son parcours à l’école secondaire Charles-Gravel que Cloé découvre son intérêt pour ce champ d’études. La jeune fille a toujours ressenti un engouement pour les médias. Ces parents lui ont d’ailleurs raconté qu’elle suivait attentivement le déroulement des actualités dès son jeune âge. Cloé aime explorer des sujets provenant de divers domaines. Effectivement, la jeune femme de 21 ans adore ajouter des cordes à son arc. Elle a travaillé cet été pour le Réseau Santé en français de Î.-P.-É. en occupant le rôle de gestionnaire de communications. Parfois un peu loufoque, sa personnalité débordante lui permet de laisser sa trace partout où elle passe. Son plus grand rêve? Avoir son propre Talk-show!

À voir aussi

Saguenay-Lac-Saint-Jean: à deux pas de la zone rouge

  Le directeur régional de la santé publique, Dr Donald Aubin, a indiqué que les 24 à …