vendredi , 27 novembre 2020
Accueil / Arts & culture / Fabriquer ses cosmétiques : une tendance en hausse

Fabriquer ses cosmétiques : une tendance en hausse

La fabrication de cosmétiques maison, issue du « Do It Yourself » (DIY), est une nouvelle tendance qui encourage les femmes à élaborer leurs produits de beauté naturellement en prônant ainsi le concept des trois « E » : écoresponsable, économique, efficace. 

Fabriquer soi-même ses produits est un principe qui incite un nombre croissant de personnes à se tourner vers le naturel. Préoccupés par les produits qu’ils appliquent sur leur peau, les consommateurs se tournent vers le DIY qui leur offre la chance d’élaborer et de connaître les ingrédients qui se trouvent à l’intérieur des cosmétiques fabriqués.  

« L’aspect économique est intéressant et les produits que je confectionne sont plus efficaces sur le long terme que ceux que j’achète en pharmacie, notamment pour les produits capillaires », souligne Ingrid Bowie qui a été attirée par cette tendance en raison de l’entreprise montréalaise Les Trappeuses qui visent à inspirer les gens à confectionner leurs produits cosmétiques et ménagers 

Penser bien-être 

Les atouts du maquillage maison et des produits naturels sont nombreux. Ce sont notamment des produits éthiques et respectueux du corps et du visage. Ils prônent d’abord les valeurs environnementales en éliminant le niveau de toxicité dans lvie des consommateurs. 

« En termes d’ingrédients, tu as une accessibilité thérapeutique incroyable avec très peu d’éléments, contrairement aux produits pharmaceutiques où la liste d’ingrédients est énormément longue, pour un champ d’action qui est restreint », mentionne la naturopathe Marie-Ève Dumaine qui s’est mise à confectionner ses cosmétiques naturels dès son entrée en naturopathie 

La plupart des composantes qui se retrouvent à l’intérieur de ces cosmétiques proviennent d’éléments de la biotechnologie, de la cuisine ou même de plantes vertes du jardin. 

Fabriquer ses produits de beauté c’est aussi connaître sa composition, respecter l’environnement et les animaux et surtout limiter le gaspillage.

Faire de sa passion une entreprise  

Après avoir enseigné pendant plus de 30 ans l’esthétique, la propriétaire et fondatrice chicoutimienne des soins dermoesthétiques MIROIR, MIROIR, Nathalie Bergeron, s’est laissée attirer vers la fabrication et la composition de produits naturels.  

« J’ai toujours visé les produits naturels et sains et je voyais qu’en magasin ce n’était pas toujours respecté. C’est notre travail en tant qu’esthéticienne de montrer que les silicones, les sulfates et les huiles minérales sont déshydratants pour la peau et mauvais pour l’environnement », confie Nathalie Bergeron. 

La femme à la retraite utilise principalement trois ingrédients actifs dans ses produits : le curcuma, la plante Centellas Asiatica et les peptides.  

« Ça fait trois ans que je suis en recherche et développement et je pense bien y être toute ma vie parce que je n’arrête pas de créer de nouveaux produits. Les cosmétiques naturels procurent un sentiment de bien-être incroyable et les ingrédients qu’on y met à l’intérieur sont bénéfiques pour la peau », termine Nathalie Bergeron.  

À propos de Frédérique Lefebvre

Frédérique Lefebvre
Originaire de la ville de Saint-Hyacinthe, Frédérique, est une jeune femme empreinte d’énergie et curieuse de vie. Elle s’est découvert une passion grandissante pour les séries et les romans policiers. Elle bouillonne d’envie d’être l'éventuelle journaliste d’enquête à l'image de Monic Néron. Son désir d’en apprendre davantage tous les jours et d’être informé sur tout ce qui la chevauche est un « essentiel » à ses yeux. Débrouillarde et organisée, Frédérique est tout de même une grande ricaneuse, qui n’a pas peur de faire entendre ses idées. Elle agit à titre de journaliste-collaboratrice pour le webmagazine LaCerise.ca depuis près d'un an et s'épanouit pleinement en écrivant sur des sujets du jour.

À voir aussi

Une nouvelle boutique artisanale à Place du Saguenay

  La Boutique des Artisans a ouvert ses portes, jeudi, à Place du Saguenay. La boutique, qui …