vendredi , 27 novembre 2020
Accueil / Arts & culture / Le Conservatoire de musique s’adapte à la pandémie

Le Conservatoire de musique s’adapte à la pandémie

Le Conservatoire de Chicoutimi s’est préparé durant tout l’été afin de donner une qualité d’apprentissage supérieure à ses élèves. Un plan complexe et réfléchi a été déployé pour que les musiciens puissent avoir un train de vie semblable à celui d’avant la pandémie. Tous ont toutefois dû s’adapter.

Ensemble à vent du Conservatoire de Chicoutimi. Photo: courtoisie

« C’est particulier, il y a beaucoup d’ajustements à faire. Notre but est de donner un semblant de normalité aux élèves », explique le professeur au Conservatoire, Frédéric Quinet. La direction de l’établissement vise notamment à rendre l’enseignement le plus simple et encourageant possible.

Frédéric Quinet a été dans l’obligation de donner son cours à distance pendant deux semaines. Sa mission était d’impacter le moins possible ses élèves. « Le pari était incertain, mais on a réussi à trouver une solution pour travailler avec l’orchestre par les plateformes en ligne », ajoute-t-il.

Des mesures plus complexes pour le Conservatoire

Des mesures bien précises sont mises en place afin d’assurer la protection des élèves. « Chaque élève à son propre instrument, sauf pour les pianos qui sont désinfectés entre chaque utilisation », explique la directrice du Conservatoire de Chicoutimi, Louise Bouchard. Les professeurs ont reçu un plan détaillé concernant les mesures à employer advenant l’obligation d’être à moins de deux mètres d’un étudiant.

De plus, ils doivent porter le masque en tout temps sauf pour les instruments à vent. « Nous allons recevoir des produits de désinfection spécifiques qui neutralisent les aérosols. Nous en mettrons sur les instruments », ajoute-elle.

Du positif en symbiose avec l’orchestre

Il est prouvé scientifiquement que la musique aide à stabiliser les humeurs. Ces bienfaits sont importants aux yeux de la directrice. « La volonté de faire de la musique prend tout son sens dans des moments plus difficiles, comme la pandémie. »

Peu importe le type d’art, il est motivant pour les artistes d’avoir un public qui contemple leurs performances. La direction de l’école s’est penchée sur le sujet afin d’optimiser la fierté des musiciens quant à leur représentation. « On a le droit d’accueillir 25 personnes dans la salle, donc chaque élève a une bulle de trois personnes qui ont accès aux concerts de classe », termine Mme Bouchard.

À propos de zacharieduchesne

zacharieduchesne
Originaire de Sainte-Julie sur la Rive-Sud de Montréal, Zacharie Duchesne ne semble pas des plus bavards, mais son sens analytique fait partie de ses grandes qualités. Il est un passionné de sport et de politique, il est toujours prêt à débattre avec ses homologues et amis sur des sujets d’actualité. Zacharie jongle entre un rêve de politique et d’analyste sportif. La création de son propre balado Le Quartier Général – Podcast lui a permis de réaliser plusieurs entrevues avec des personnalités connues dans multiples domaines, développant ses capacités oratoires tout en alimentant sa flamme pour le journalisme. Son désir de découvrir et en apprendre toujours plus sur divers sujets lui confirme qu’aller en Art et technologie des médias était un choix logique.

À voir aussi

Une nouvelle boutique artisanale à Place du Saguenay

  La Boutique des Artisans a ouvert ses portes, jeudi, à Place du Saguenay. La boutique, qui …