Grand Prix Cycliste de Saguenay : reprise de la course en 2022

Le Grand Prix Cycliste de Saguenay a organisé la tenue des Championnats canadiens par le passé. M. Potvin affirme que c’est un projet qu’il aimerait refaire avec plaisir. (Photo: courtoisie)

Revenant sur sa décision du mois de février, le conseil d’administration du Grand Prix Cycliste de Saguenay confirme qu’il y aura une édition de la course en 2022. L’événement connaitra une vague de changements. 

En février 2020, l’organisation du Grand Prix avait pris la décision de se dissoudre., notamment parce que la Fédération des sports cyclistes n’avait pas donné de licence au projet pour l’édition de cette année. De plus, les mesures sanitaires n’auraient pas permis de donner lieu à l’événement qui devait se dérouler au mois de juin. Comme la course était annulée, le directeur général avait quitté son poste pour vaquer à d’autres occupations. 

Des discussions ont toutefois repris entre les membres du conseil d’administration, qui jugeaient que l’intérêt pour faire une autre course était encore présent. « On se disait ‘’nous avons une bonne base financière, nos bénévoles sont là’’. […] On s’est dit pourquoi ne pas se mettre en dormance en attendant? En 2021, de toute façon, il n’y a pas personne qui va tenir des activités de grande envergure », témoigne le président du Grand Prix, Steve Potvin.  

Pour le moment, ce dernier explique que toutes les portes sont ouvertes pour la prochaine édition. Il mentionne d’ailleurs le Gravel bike, qui pourrait être une nouveauté au Grand Prix. « Quand on va faire quelque chose, ça va être différent de ce que l’on a déjà fait. On ne sait pas ce que ça va être, mais ça va être différent, ça c’est sûr », annonce M. Potvin.  

La prochaine course devrait ainsi avoir lieu à l’été 2022. « C’est une activité internationale. Déplacer des cyclistes internationaux en 2021, c’est hors de question de toute façon », souligne M. Potvin. L’année dernière, ce sont 24 pays qui étaient représentés à la course.  

De plus, le Grand Prix compte environ 200 bénévoles, dont 80% sont des personnes âgées de plus de 65 ans. Un autre aspect qui rend la tenue de la course impossible en 2021.  

Selon le président, les gens seront au rendez-vous pour la prochaine édition. « L’événementiel, quand les gens vont pouvoir sortir de leurs maisons, ils vont en vouloir. On croit qu’il va avoir un engouement », affirme M. Potvin. Il prévient que la prochaine étape sera de rencontrer le nouveau conseil de ville qui sera élu en 2021, pour soumettre leur projet assez différent des dernières années.   

 

À propos de Amélie Simard-Blouin

Amélie Simard-Blouin
Amélie est une étudiante de troisième année option journalisme qui est pleine d’ambitions. Originaire de la ville de Québec, elle espère retourner travailler dans sa ville natale pour le milieu de la télévision. Amélie a toujours été passionnée par les arts, ce pourquoi elle aimerait se diriger vers le culturel pour son futur travail. Malgré ses champs d’intérêts très centrés sur les arts, l’étudiante de 19 ans est polyvalente et aime les défis. Elle aime bouger, travailler sous pression et rencontrer de nouvelles personnes! C’est alors avec joie qu’elle se lancera dans n’importe quel projet ou opportunité qui se présente à elle afin de laisser sa trace dans le monde médiatique.

À voir aussi

Pêche blanche : vers une année record

La pêche blanche, qui était en déclin de popularité depuis quelques années au Saguenay-Lac-Saint-Jean, retrouve …