mercredi , 27 janvier 2021

Saguenay en Neige réinventé!

L’édition 2021 du festival Saguenay en Neige aura officiellement lieu du 4 au 14 février. En raison des règles sanitaires de la santé publique, l’événement a pris une tournure virtuelle. L’organisation invite les familles à sculpter leur propre amoncellement de neige sur leur terrain respectif.

l’édition 2021 de Saguenay en Neige marque les 37 ans de l’événement.

La 37e édition du festival ne se déroulera pas au parc de la Rivière-aux-Sables comme à l’habitude. Il n’y aura ainsi aucun site où des spectacles extérieurs auront lieu. Les organisateurs ont alors mis les bouchées doubles afin d’offrir des activités interactives qui prendront place, pour la plupart, sur des plateformes numériques.

Les gens pourront quand même prendre l’air en sculptant à partir de leur chez-soi. Un peu partout dans la ville, des sculptures réalisées par des professionnels de la région seront aussi exposées. Ces dernières pourront être observées uniquement en voiture.

« En vue de ce temps des fêtes pas comme les autres, les gens avaient besoin de nouvelles positives. Cela va faire sortir les résidents et rougir leurs joues. Ils vont décrocher afin de rentrer en zone blanche pendant 11 jours! », déclare la directrice générale de l’événement, Christine Basque.

Plusieurs plateformes numériques seront sollicitées afin de mettre en œuvre les festivités. D’ailleurs, le nouveau site de l’événement est présentement en conception. La plupart des informations concernant les activités telles que le rallye automobile et le concours de dessins vont être sur ce dernier ainsi que sur Facebook. Le réseau social Twitch et l’application Zoom seront également utilisés afin de diffuser la soirée disco, animée par Carl Brindle, ainsi qu’un spectacle pour enfant.

Lors des anciennes éditions, la population devait acheter un billet pour courir la chance de remporter des prix. Pour celle de 2021, tous les résidents participant aux activités auront une chance de gagner une récompense. « Il n’y aura aucune discrimination, tous les tirages seront au sort. C’est notre façon de redonner à la communauté en ces temps difficiles », révèle la directrice de Saguenay en Neige.

L’organisatrice en chef a aussi ajouté qu’au début des préparatifs, une multitude d’incertitudes étaient au rendez-vous. Cependant, elle affirme qu’il n’y a désormais plus d’inquiétudes à l’horizon et qu’elle est confiante que l’événement sera bien reçu. « C’est une cause sympathique sans but lucratif qui a une orientation citoyenne », termine-t-elle.

 

À propos de Tommy Jutras

Tommy Jutras
Tommy est originaire de la petite ville de Sorel-Tracy. Dès son jeune âge, le sport est pour lui un indispensable. Très tôt, il développe une passion pour le basketball et quitte sa ville natale pour pouvoir y jouer à l’école secondaire Demortagne (Boucherville). Peu à peu, il découvre que le sport est une « école de la vie » qui permet de connaître des facettes de nous-mêmes qui vont au-delà du jeu. Il réalise qu’il n’est pas seulement un sportif, mais qu’il est aussi un grand curieux. Il adore explorer de nouveaux horizons pour sortir de sa zone de confort. Il affectionne le fait d’apprendre des autres cultures et des différentes philosophies qui en découlent. Son aisance pour communiquer a fait du programme ATM un choix logique. Bien qu’il détienne un fort intérêt pour les médias de type sportifs, il n’y a pas que le sport qui le fait vibrer. Tout ce qui peut être rassembleur et qui permet d’établir une connexion d’une façon ou d’une autre entre humains l’interpelle. De plus, selon lui, il est toujours possible de voir les choses d’un côté humoristique. Il ne se gêne donc pas pour ajouter une touche d’humour dans ses travaux. Il rêve de pouvoir partager avec les téléspectateurs les émotions que lui font ressentir un évènement sportif, une chanson ou même un bon mets. Il a d’ailleurs fait ses premiers pas en commentant le basketball des Gaillards à Jonquière. Son objectif est d’avoir éventuellement, sa propre émission où il pourrait traiter des sujets qui le passionnent afin de divertir les gens.

À voir aussi

L’ÉNAM offrira un nouveau programme

L’École nationale d’apprentissage par la marionnette (ÉNAM) offrira en mars un nouveau programme d’accompagnement pour …