Budget provincial : Loge m’entraide veut du financement

Dans un froid hivernal, la coordonnatrice de Loge m’entraide et les militants ont fait du bruit pour faire entendre ce qu’ils avaient à dire. Photo: Rosie St-André

La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, et des militants ont manifesté devant le bureau de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, jeudi, afin de revendiquer une partie du budget gouvernemental pour le logement social.

Cri en cœur, affiches, volonté de changement : cette manifestation conclut l’opération affichage du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) qui s’est déroulée dans plusieurs villes du Québec afin d’interpeler les différents députés par rapport aux besoins en logement social. « On verra si l’impact de cette opération est réel dans le prochain budget provincial, puisque c’est le but de ces actions qui, j’espère, vont avoir des répercussions », émet Sonia Côté.

C’est trois jours avant les consultations pré-budgétaires du gouvernement provincial que le groupe est allé revendiquer. À travers le Québec, ce sont 50 000 logements sociaux qui sont demandés à être construits par les organismes luttant pour le droit au logement sur une période de cinq ans. Au Saguenay, ce nombre s’élève à 750 et au Lac-Saint-Jean à 293.

Des besoins depuis longtemps

La coordonnatrice de Loge M’entraide soutient qu’avant même la pandémie et la crise du logement actuelle, la situation était préoccupante. Les 2905 ménages locataires de la Ville de Saguenay consacrant plus de 50 % de leur revenu pour avoir une place où habiter avaient un revenu médian annuel de 12 400 $. « Ces locataires auraient besoin d’un logement social dès maintenant mais doivent attendre des années et des années parce que Québec n’en finance pas assez », a-t-elle dénoncé lors de son discours.

C’est dans le cadre du programme Accès Logis de la Société d’habitation du Québec, qui vise à aider la concrétisation de projets concernant le logement social, que les demandes de financement sont effectuées. Dans les deux derniers budgets du gouvernement, aucun montant n’a été alloué pour ce programme, ce à quoi Loge m’entraide et le FRAPRU souhaitent remédier pour le prochain.

« La ministre de l’Habitation Andrée Laforest dit souvent que l’habitation est une priorité pour son gouvernement. Eh bien nous verrons si c’est bien vrai ce qu’elle dit dans le prochain budget provincial », énonce Sonia Côté avec la volonté de faire changer les choses.

À propos de Rosie St-André

Rosie St-André
Autant elle est énergique et expressive, autant Rosie St-André est une jeune femme organisée pour qui le souci d’un travail bien fait est important. Originaire de Joliette dans Lanaudière, les communications la passionnent depuis son jeune âge. En effet, les caméras et les micros ne lui font pas peur : elle possède une chaîne Youtube depuis l’âge de 13 ans. Au secondaire, elle a également eu la chance de co-animer une émission de radio à la station de sa ville, le M103,5. Avec plus d’une corde à son arc, Rosie veut continuer de découvrir toutes les facettes du monde des médias. Les sujets d’actualité la font vibrer et lui donnent envie d’en apprendre toujours plus sur le monde dans lequel on vit. Que ce soit la politique, la culture, l’environnement ou les faits divers, elle est toujours allumée par ce qui lui est proposé. Son but en tant que journaliste ? Informer la société sur les différents enjeux qui l’entourent tout en donnant une voix aux citoyens.

À voir aussi

Lancement de la campagne de financement Festivalma

  Après une pause d’un an en raison de la pandémie, Festivalma a lancé sa …