dimanche , 28 février 2021

Arnaud Soly fébrile de venir dans la région

Crédit : Alexis Goncalves
C’est sa capsule « La vérité sur la COVID-19 » qui court la chance de remporter les honneurs lors du gala des humoristes le 21 mars prochain.

Dix mois après la date prévue initialement, Arnaud Soly peut finalement commencer à roder son premier spectacle solo : Stand-up, dans trois villes de la région. Les spectateurs pourront découvrir celui qui a obtenu quatre nominations au Gala Les Olivier à Alma, Dolbeau-Mistassini et Chicoutimi les 26-27-28 février.

« Je suis déjà venu dans la région et j’ai adoré. Les gens sont accueillants. Je suis très excité et fébrile. Ça fait longtemps [qu’il est monté sur la scène] alors j’ai très hâte », exprime l’humoriste qui a vu le début de sa tournée saboté par la COVID-19 au printemps. Il a heureusement pu donner une représentation l’instant d’une soirée à Magog, le 17 octobre.

Néanmoins, le public du Saguenay–Lac-Saint-Jean aura tout de même la chance d’assister à un spectacle tout nouveau, tout chaud, prêt à peaufiner. Stand-up est, comme le nom le suggère, fortement inspiré de la formule classique que prend ce type de comédie. On y retrouve des numéros basés sur sa vie personnelle, ainsi que sur ses observations. « Plusieurs thèmes sont abordés, mais je crois que la meilleure façon de découvrir un spectacle est en le voyant, alors je n’en dirai pas plus ! »

Selon le trentenaire, ce rodage va lui permettre de parfaire ses blagues et d’en essayer de nouvelles. Car si c’est avec les textes que le spectacle se monte, c’est avec le public qu’il prend réellement forme. Un effort supplémentaire qu’Arnaud Soly aime bien faire est de se renseigner un peu sur les régions qu’il visite.

« C’est toujours le fun de faire deux ou trois clins d’œil à la région », lance-t-il. La population régionale n’a pas à s’inquiéter ; comme remarqué dans ses stories Instagram le 10 février, l’artiste connait bien la distinction avec le Saguenay et le Lac-Saint-Jean. Il aime bien taquiner son public.

Ce dernier est évidemment très important pour lui, puisque son métier repose sur ces personnes qui le supportent. Avec le contexte de pandémie, l’humoriste a su tirer son épingle du jeu en créant des capsules, des sketches et des soirées en direct sur Instagram. Ces vidéos ont eu la réputation d’être des petits bouts de soleil dans un quotidien assez gris des individus qui les regardaient. « C’est sûr que si ça peut faire du bien, tant mieux. Je le fais pour continuer mon métier, mais encore mieux si ça aide les gens », répond-il.

Dernièrement, Arnaud Soly a reçu des mises en nomination dans quatre catégories au Gala Les Olivier du 21 mars. Il court la chance d’être nommée la découverte de l’année, le créateur de la capsule ou le sketch humoristique de l’année, l’artiste COVID de l’année ou bien le grand titre de l’artiste (Olivier) de l’année. Il se dit évidemment heureux de faire partie des humoristes sélectionnés.

À propos de Béatrice Rooney

Béatrice Rooney
Petite et touchante, Béatrice est une jeune femme dynamique originaire de la plus belle région du Québec : la Gaspésie, ce qui lui donne un bel accent charmeur. Inscrite à la dernière minute en ATM, son but de devenir kinésiologue a rapidement changé pour celui de devenir journaliste sportive. Aujourd’hui, elle est intéressée par toutes les sphères du monde du journalisme. Elle adore rencontrer de nouvelles personnes, les faits insolites ainsi que les reportages un peu plus émotifs. Vaillante et déterminée, elle ne recule devant rien. Béatrice aimerait un jour pouvoir pratiquer son métier dans les régions de l’est de la province.

À voir aussi

REGARD : une programmation pour les petits et les grands

Le Festival international REGARD de Saguenay a dévoilé mercredi la programmation de son volet scolaire …