Le judo, méconnu mais bien présent

Le judo est le troisième art martial le plus pratiqué dans le monde. Il compte huit millions d’adeptes. Pourtant, la connaissance de ce sport reste faible et il est encore trop souvent confondu avec le karaté.

C’est le constat que dresse le directeur technique du Club de judo de Jonquière, Roger Tremblay. Il n’a aucun doute que cet art martial est bien présent dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il mentionne que la région a toujours été un endroit favorable au judo avec un très bon nombre de judokas et d’excellents athlètes qui en ressortent.

M. Tremblay ne comprend pas pourquoi le judo est parfois méconnu, surtout avec son club qui compte 46 ans d’existence. Le fait que plusieurs athlètes natifs de la région sont devenus des judokas de niveau olympique et qu’il y a eu les championnats du monde universitaire à Jonquière en plus d’une dizaine de championnats canadiens et plusieurs championnats provinciaux laisse aussi le judoka d’expérience dans l’incompréhension.

Pour essayer de régler ce problème, il fait la promotion de son centre qu’il croit être un des meilleurs : « Sans se vanter, notre club de judo est reconnu pour être un des plus beaux au Canada. Avec toutes les infrastructures que nous avons, la Ville de Saguenay reconnaît l’importance du judo ici. Nous avons une très forte crédibilité ». Sinon, pour ceux qui confondent le judo et le karaté, il se fait un devoir de leur rappeler que ce sont deux sports différents pour ensuite expliquer ce qui les distingue.

Le point de vue d’une judoka

Une judoka de l’équipe de relève du Québec en judo native de Laterrière, Sara Desbiens, veut faire découvrir ce sport aux autres pour permettre aux gens de rechercher leur plein potentiel. Avec celui-ci, elle y voit l’opportunité de se découvrir en tant que personne. « C’est beaucoup du travail sur soi-même. C’est un sport individuel, donc on apprend à avancer dans une direction en se faisant confiance. On suit notre rythme pour atteindre nos objectifs. Ça nous apprend vraiment à avoir le contrôle de soi. C’est aussi beaucoup une question de respect et d’entraide. »

Dans la région, il y a six clubs de judo. Ils se situent à Chicoutimi, La Baie, Laterrière, Jonquière, Alma, Dolbeau-Mistassini et tout récemment Roberval, qui est une extension du club de Dolbeau-Mistassini.

Combat de judo
Sara Desbiens en plein combat au Championnat Canadien Élite de judo. Championnat sur invitation seulement réunissant les huit meilleurs judokas de chaque catégorie. (Photo courtoisie)

À propos de Cédric Bolduc

Cédric Bolduc
Cédric Bolduc est originaire d’une petite ville sur la Rive-Sud de Montréal du nom de Saint-Basile-le-Grand. Il a débuté son parcours au cégep en intégration multimédia, à Longueuil, ce qui lui a permis d’acquérir plusieurs connaissances très utiles comme les bases de Photoshop et le codage. Cédric voit les choses en grand pour l’avenir. Il est prêt à aller plus loin dans son cheminement en apprenant toujours des nouvelles notions et en élargissant ses horizons. De ce fait, plus d’opportunités de toutes sortes s’offriront à lui. Aussi, c’est un passionné du sport. Le hockey, il en mange. Pratiquant ce sport sur la glace depuis déjà plusieurs années et regardant attentivement tous les matchs du CH en portant fièrement son chandail de Caufield, on pourrait le qualifier de fan fini. La musique est une autre de ses raisons de vivre. Il est toujours le premier sur les nouvelles tendances musicales et est très souvent le DJ dans les fêtes, ce dont il ne manque pas de se vanter. Il aime bien aussi glisser quelques petites blagues à travers ce qu’il dit pour détendre l’atmosphère, mais encore là c’est seulement un prétexte pour dire qu’il est très drôle.

À voir aussi

Matej Kaslik s'offre un tour du chapeau contre l'Armada

Kaslik coule l’Armada

Les trois buts de Matej Kaslik ont permis aux Saguenéens de Chicoutimi de surprendre l’Armada de Blainville-Boisbriand par la marque de …