STS : une année record pour Accès Vélo

Cumulant plus de 3 100 utilisations depuis le début de la saison, le service Accès Vélo se dirige vers un record. « Toutefois, on aura des problèmes d’approvisionnement l’année prochaine », craint le président de la Société de transport de Saguenay (STS), Marc Pettersen, concernant la popularité remarquée des vélos à libre-service. 

Cela fait maintenant quatre ans que la STS a mis à la disposition des citoyens Accès Vélo, un système de vélos à libre-service à assistance électrique. L’engouement entourant ce type de transport est très élevé selon les derniers relevés de la société. 

Au moment d’écrire ces lignes, aucun rapport n’a été dévoilé pour l’année 2021, mais l’analyste en mobilité chez la STS, Audrey Gobeil, confirme que le total de déplacements au cours de la saison actuelle a nettement dépassé celui de 2020. 

Station d'Accès Vélo au Cégep de Jonquière
La station de vélos libre-service du Cégep de Jonquière 

 

Les installations de la Place du citoyen et de l’Université de Québec à Chicoutimi sont les plus utilisées sur les cinq stations disponibles dans la ville de Saguenay. Le secteur de Chicoutimi-Nord aura droit à sa station pour 2022. Les conseillers de chaque district espèrent éventuellement avoir leur arrêt de bicyclettes. 

« Tous les conseillers de l’arrondissement de Chicoutimi sont d’accord sur l’efficacité du système. Dès l’année prochaine, on veut augmenter son développement, on est prêt à payer, rapporte M. Pettersen. Par contre, notre fournisseur Devinci aura de la difficulté à suffire à la demande. » 

 

L’entreprise saguenéenne exporte partout dans le monde et selon le conseiller municipal, ça pourrait ralentir la production de bicyclettes pour la Ville. 

Quant à elle, Audrey Gobeil rappelle que le but d’Accès Vélo est d’assurer la mobilité et un déplacement actif de manière écologique et pratique. 

À propos de Nicolas Lacasse

Nicolas Lacasse
Curieux, ambitieux et empathique, Nicolas Lacasse voit grand pour son avenir. Natif de Saint-Eustache dans les Laurentides, il a décidé de traverser la 40 et la réserve faunique des Laurentides pour venir s’établir dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean afin d’y réaliser son rêve de jeunesse : devenir journaliste sportif. Finissant de l’école secondaire Liberté-Jeunesse à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, c’est après un stage d’une journée à RDS que lui ait venu l’idée d’étudier au Cégep de Jonquière. Par ailleurs, depuis son arrivée à Saguenay, il a la chance de coanimer deux émissions de radio pour la station CKAJ-FM 92,5, soit Les coulisses du rap et Au top du pop. Le sportif tient fortement à découvrir de nouveaux aspects de la vie, car il a tant à apprendre dans ce monde. Tout au long de son parcours scolaire en Art et technologie des médias (ATM), différentes sphères du milieu journalistique se sont ajoutées à ses champs d’intérêt. C’est pour cela qu’il est ouvert à tout ce qui se présentera à lui.

À voir aussi

Lancement de la campagne de financement Festivalma

  Après une pause d’un an en raison de la pandémie, Festivalma a lancé sa …