dimanche , 5 décembre 2021

Candidats à la mairie: le développement économique au cœur du débat

Les candidats à la mairie de Saguenay étaient tous rassemblés au Cégep de Jonquière mercredi midi. Une soixantaine de personnes étaient dans l’assistance dont Dominic Gagnon, le candidat que s’est retiré dans la semaine.

 

Les six candidats à la mairie de Saguenay ont profité d’un débat de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le-Fjord pour faire valoir leurs engagements au plan économique, mercredi au Cégep de Jonquière. 

 Pour la mairesse sortante, Josée Néron, le plan reste le même qu’avant les élections. Elle veut pousser les projets entamés à bout et diversifier l’économie de la ville. Elle reconnaît également que pour ce faire, Saguenay devra s’unir pour faire avancer les projets et que Promotion Saguenay jouera un rôle de leadership.  

Josée Néron, chef de l’Équipe du renouveau démocratique et mairesse de Saguenay durant le dernier mandat. Photo: Félix Côté

« Pour attirer une main-d’œuvre et de nouveaux citoyens on devra travailler ensemble et être accueillants envers les grands projets. C’est pourquoi on continuera le gel de taxes industrielles, on mettra de l’avant des incubateurs multisectoriels pour les jeunes investisseurs qui veulent s’établir », a affirmé Mme Néron. 

 Elle a également soutenu que le « statu quo uni » est l’avenir de la ville qui commence par le développement de la zone industrialo-portuaire. Par ailleurs, la chef de l’Équipe du renouveau démocratique vante les différentes portes qui s’ouvrent à Saguenay pour diversifier l’économie concernant le secteur numérique, les forêts, le tourisme, la technologie Elysis ainsi que la possibilité de partenariat avec différentes municipalités.

Julie Dufour, candidate à la mairie et présidente sortante de l’arrondissement (2017-2021). Photo: Félix Côté

Du côté de la présidente sortante de l’arrondissement de Jonquière, Julie Dufour, le statu quo n’est plus une option et Promotion Saguenay doit faire des changements dans son administration. Elle propose que le conseil d’administration de l’organisme soit pris en main par les entrepreneurs de la région. 

  « Ce sont eux les experts. La responsabilité de la ville est de leur faire confiance et de donner des objectifs à atteindre.»  

 Selon Mme Dufour, « ce sont les projets de toutes grandeurs qui seront concrétisés et qui pourront diversifier l’économie de Saguenay ». Par ailleurs, elle veut geler le taux de taxes, Saguenay ayant le deuxième taux le plus élevé des grandes villes du Québec.  

Elle a également annoncé un projet de promotion du tourisme qui met de l’avant l’évènementiel et la culture. « C’est de cette manière qu’on va attirer de la main-d’oeuvre. Avec ce projet je prévois qu’on ait 10 000 nouveaux arrivants sur 10 ans », a-t-elle souligné en laissant entendre que ces nouveaux contribuables compenseront pour le gel de taxes.

Serge Simard candidat à la mairie et ancien député l=libéral à l’assemblée nationale du Québec. Photo Félix Côté

Pour Serge Simard, la région est reconnue économiquement pour son aluminium. Il a exprimé son souhait de poursuivre le développement de ce secteur. 

« Saguenay doit rêver, on possède un énorme potentiel grâce à nos installations portuaires. Je crois qu’on devrait ouvrir une nouvelle aluminerie au port de Grande-Anse afin de créer des pôles vers l’exportation. Ça va créer de nouveaux emplois de qualité pour attirer des gens dans la région. » 

  De plus il veut faire la promotion de la culture et du fjord « être un géant quatre saisons pour le tourisme », a-t-il imagé. 

À propos de Félix Côté

Selon Félix Côté, Jeannois de 20 ans, tout se caractérise par un arbre où la graine et le tronc représente la nature et le commencement, une idée qui veut se développer. Les branches de l’arbre représentent les différents choix et la diversité de directions de la vie influencés par la lumière de la passion. Les fruits ou les fleurs de cet arbre représentent l’accomplissement personnel et l’aboutissement de ces choix. Félix est un fanatique de politique et de philosophie, mais au fond c’est un explorateur qui aime voyager à travers les histoires des branches de la vie. Par ailleurs Félix adore la lecture et la psychologie, il est curieux et aime agrandir ses paradigmes pour ainsi agrandir sa perspective et avoir une vision globale. Pour finir Félix est un sportif dans l’âme pour lui aucune stratégie n’a de secret.

À voir aussi

BULLE

Prendre un accent : question de s’intégrer

Établie au Québec depuis 20 ans, le marseillais d’origine, Marc Guiol se surprend à prendre …