mercredi , 1 décembre 2021

Les pénalités auront eu le dessus sur les Élites

Le Phénix du Collège Esther-Blondin est venu jouer les trouble-fêtes à Jonquière, en s’imposant 5-3 sur les Élites, vendredi. Cette défaite met fin à la séquence de deux victoires de l’équipe saguenéenne, les deux seules de la présente campagne en temps réglementaire. 

Le Phénix complète son court voyage au Saguenay en remportant sa cinquième victoire de la saison en temps réglementaire.

L’équipe originaire de la Rive-Nord de Montréal s’amenait au Saguenay sans deux de ses trois meilleurs pointeurs cette saison. L’indiscipline aura fait mal à la troupe d’Arnaud Dubé. « Je suis un peu déçu de la façon dont on s’est présenté ce soir (vendredi). On a écopé de trois pénalités en première période et ça nous a fait extrêmement mal, surtout après notre bon début de match », explique l’entraineur-chef des Élites. Au total, ce sont six pénalités qui ont été décernées à l’équipe locale. 

Le Phénix prend les devants avec un solide tir de Mathis Tarani en milieu de première période, malgré le bon début de match des Jonquiérois. Quelques secondes plus tard, les Élites sont récompensées pour leurs efforts et répliquent sur une belle pièce de jeu orchestrée par Thomas Boudreau-Millaire. Nathan Maltais égalise dans une cage béante pour marquer son deuxième de la campagne. 

Au début du second tiers, le défenseur des Élites, Justin Lemay, écope d’une pénalité de quatre minutes. Esther-Blondin saisit vite sa chance en marquant d’un tir de la ligne bleue de Renaud Lalancette. Jonquière réplique ensuite avec deux buts coup sur coup pour reprendre l’avantage. Avec quatre minutes à jouer en deuxième, l’attaquant du Phénix, Damon Englehutt, prend la défense de vitesse et complète la manœuvre devant Guillaume Brassard pour enfiler son quatrième de la saison. Quelques instants plus tard, le numéro 14 Alexandre Côté joue de chance avec un bond favorable dans l’enclave et compte. Les visiteurs se donnent une avance d’un but après 40 minutes de jeu. 

« Je pense qu’on est capable de marquer des buts, mais je pense aussi qu’on trichait pour marquer ces buts-là au lieu de bien faire les choses. C’est normal, ça arrive à toutes les équipes, c’est un processus normal », ajoute Dubé. 

Le Phénix tient à l’écart les Élites dans les dix premières minutes de la troisième, dominant largement l’adversaire. Jonquière a tout de même eu la chance de revenir au pointage avec deux avantages numériques en fin de partie, sans toutefois s’inscrire à la marque. Avec des poussières à jouer au match, le meilleur pointeur du Collège Esther-Blondin, Félix Caron, met la rencontre hors de portée pour les Élites et complète un cinquième but pour son équipe.  

L’équipe jonquiéroise prendra la route vers Chateauguay pour affronter les Grenadiers la semaine prochaine.

À propos de Marc-Antoine Le Moignan

Originaire de Varennes, sur la Rive-Sud de Montréal, ce garçon a pris la direction de Rimouski à l’âge de 11 ans. Sportif depuis son plus jeune âge, Marc-Antoine a toujours rêvé de devenir commentateur sportif. À l’école secondaire, il a notamment été chroniqueur dans le volet sportif pendant ses cinq années. Visant toujours l’excellence, Marc-Antoine a pu rencontrer son premier défi dans le milieu des médias en tant que co-animateur à la radio au CFYX 93,3 à Rimouski l'été dernier. Ce jeune homme brillant espère poursuivre ses études en droit à l’université, mais n’a toujours pas la vérité absolue concernant son futur à moyen terme. Pleins d’ambitions et d’aspirations, il rêve d'œuvrer dans le domaine des médias.

À voir aussi

Patinage de vitesse longue piste : les anneaux naturels seraient la solution

Malgré un meilleur accès au patinage de vitesse longue piste depuis l’ouverture du Centre de glaces …